Marrakech 7ème pire destination pour les intoxications alimentaires

Marrakech 7ème pire destination pour les intoxications alimentaires
Advertisements

La principale destination touristique du Maroc, Marrakech, avec sa célèbre place Jemaa El Fna et ses nombreux stands de nourriture, se classe au 7ème rang des 10 stations les plus touchées par les intoxications alimentaires.

L’enquête menée par les principaux experts britanniques de Sick Holiday, et la société d’intolérance alimentaire YorkTest, place le groupe égyptien Hurghada en tête de la liste des complexes hôteliers scandaleux en rapport au sujet d’intoxication ; 380 cas ont été signalés entre 2017 et 2018.

Les données étaient basées sur les réclamations d’assurance soumises à Sick Holiday.

Parmi les stations ayant le plus grand nombre de cas d’intoxication alimentaire figurent : Punta Cana en République dominicaine avec 211 cas (2 ème), la Riviera Maya au Mexique avec 182 cas (3ème), Antalya en Turquie avec 108 cas (4ème) et Cancun en Mexique avec 95 cas (5ème).

Boa Vista du Cap-Vert avec 84 cas (6ème), Marrakech avec 83 cas (7ème), Sal du Cap-Vert avec 68 cas (8ème) et les villes espagnoles de Majorque (9ème) et Benidorm (10ème) sont également connues avec respectivement 66 et 62 cas rapportés.

«L'une des maladies les plus courantes signalées lors de vacances au Sickholiday.com au Maroc est la dysenterie, une infection bactérienne pouvant entraîner une diarrhée sévère, des crampes d'estomac et, dans de rares cas, pouvant mettre la vie en danger», a déclaré un agent de Sick Holiday.

"Bien qu'il soit conseillé à tous les vacanciers se rendant au Maroc de ne boire que de l'eau en bouteille, des piscines mal entretenues peuvent également entraîner de graves problèmes d'estomac, tels que la gastro-entérite, à la suite de la contraction de Cryptosporidium", ajoute la même source

Selon Richard Conroy, de Sick holiday, l'intoxication alimentaire tue 420 000 personnes par an dans le monde et touche 600 millions de personnes par an.

Il a ajouté que le fait de garder les aliments à la mauvaise température pendant une longue période est un facteur d'intoxication alimentaire. L’exposition de nourriture pendant de longues périodes avant d'être réchauffée peut également provoquer une intoxication, car elle favorise le développement de bactéries pathogènes.

Conroy a souligné qu '«une seule mouche peut déposer jusqu'à 1 000 microbes en se posant sur des aliments en attente de service, qui ont parfois été laissés dans la chaleur pendant des heures».

Advertisements

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *