Roi Mohammed VI: Le plan d’autonomie n’est que la solution au conflit du Sahara Occidental

Advertisements

Le roi Mohammed VI a répété que le plan d'autonomie du Maroc était la seule solution viable au conflit du Sahara occidental.

Durant le 44e anniversaire de la Marche verte, l'un des événements les plus mémorables de la marche du Maroc vers l'unification complète, le roi a souligné que la proposition garantissait «le plein respect de l'unité nationale et de l'intégrité territoriale du Royaume».

Le plan d'autonomie, soumis au Conseil de sécurité des Nations unies en 2007, vise à accorder à tous les Sahraouis la position privilégiée pour jouer un rôle de premier plan dans les institutions régionales sans "discrimination ni exclusion".

Le plan d’autonomie, selon le gouvernement, insiste également sur le respect de l’identité culturelle de la population sahraouie, ainsi que sur l’intégrité territoriale du Maroc.

Le Maroc argumente depuis longtemps que la proposition est une initiative fondée sur un compromis et est mutuellement bénéfique, qui cadre parfaitement avec la vision du processus dirigé par les Nations Unies d’une solution consensuelle et convenue d’un commun accord.

Un nombre croissant d'États qui ne reconnaissent pas ou ont retiré leur reconnaissance de la République arabe sahraouie démocratique (RDA) autoproclamée. Ceci, a rappelé le roi, renforce la position du Maroc et ses efforts en vue d’une solution.

Le roi Mohammed a ajouté qu’à l’heure actuelle, plus de 163 États ne reconnaissent pas le soi-disant État ou les fausses prétentions du Polisario à l’indépendance.

La souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental "est également confirmée par les partenariats et les accords qui ont été signés par le Maroc avec les puissances influentes ainsi que de nombreux pays et nations sœurs et qui concernent toutes les régions du Royaume, y compris les provinces sahariennes", a déclaré le roi.

Le Maroc a signé un certain nombre d'accords internationaux incluant le Sahara occidental, notamment l'accord de pêche UE-Maroc, ainsi qu'un accord d'association post-Brexit avec le Royaume-Uni.

L'accord de l'UE couvre les zones de pêche allant du parallèle 35 au parallèle 22, du cap Spartel au nord du Maroc au cap Blanc au sud du Maroc, en passant par les eaux du Sahara occidental.

Le Roi Mohammed VI a déclaré que la position du Maroc sur sa responsabilité économique vis-à-vis de toutes les régions relevant de sa souveraineté était claire, chaque région bénéficiant des investissements du gouvernement. Le programme de développement du Maroc (2015-2021) vise à remédier aux disparités territoriales et sociales et comprend des investissements importants au Sahara occidental.

 

Le programme de développement de la région comprend 149 projets. Les travaux concernant 21 des projets prévus sont déjà terminés, tandis que 75 autres sont en cours ou en phase finale. Le chef du gouvernement marocain, Saad Eddine El Othmaani, a indiqué que le gouvernement avait prévu le lancement de 50 projets dans un avenir proche, lors de la réunion de communication régionale tenue à Dakhla le 20 juillet 2019.

L’initiative d’investissement en cours a déjà porté ses fruits avec une amélioration tangible des conditions de vie et le développement du potentiel économique et touristique de la région.

Les projets de développement vont dans le sens de la vision du roi Mohammed VI de permettre à la population locale de bénéficier des atouts et des ressources de la région.

Advertisements

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *