Le Maroc mobilise des opérations de sauvetage après la tragédie d’un chalutier à Tan Tan

Advertisements

Le ministère marocain de l’Agriculture, de la Pêche maritime et du Développement rural a assuré aux citoyens qu’il avait mobilisé tout le personnel de sauvetage nécessaire après le naufrage d’un chalutier de pêche de taille moyenne au large de la côte de Tan-Tan, au sud-ouest du Maroc.

Dans sa déclaration, le ministère a indiqué qu'il mobilisait tous les efforts possibles pour retrouver les corps de l'équipage du chalutier, qui auraient péri dans la tragédie.

Dans l’après-midi du 22 novembre, deux navires de sauvetage opérant près de la zone de l’incident ont découvert deux corps, ainsi que des pièces d’identité établissant par la suite que les corps étaient ceux de deux des 16 personnes enregistrées comme étant à bord du chalutier avant son départ du port de pêche de Tan Tan.

Les deux corps ont ensuite été transférés à l'hôpital provincial de Sidi Ifni, dans le sud-ouest du Maroc, pour «déterminer» les circonstances qui ont conduit à leur mort tragique.

Les recherches se poursuivent grâce aux efforts conjoints de la gendarmerie royale et des équipes provinciales de secours maritimes, indique le communiqué.

Après vérification de l'identité, les opérations de sauvetage ont établi la présence de 11 des 16 premiers membres d'équipage qui seraient montés à bord du chalutier. Pendant ce temps, un autre membre de l'équipage qui aurait survécu à la tragédie "reste inaccessible", selon les autorités. Les recherches continuent à localiser des membres d'équipage qui n'ont pas été identifiés parmi les survivants ou qui restent «inaccessibles».

"Pour le moment, plusieurs hypothèses ont été émises quant aux causes de cette tragédie", a déclaré le ministère, ajoutant que les autorités ne seraient en mesure de mettre le doigt que sur la cause réelle de l'incident à l'issue des enquêtes en cours.

Dans cette déclaration, le ministère a présenté ses «sincères condoléances» aux familles des membres d'équipage décédés, en promettant de faire le nécessaire pour faire éclaircir les causes de cette tragédie. Le communiqué indiquait que le chalutier avait quitté Tan Tan jeudi soir dans des conditions météorologiques favorables et qu'il ne semblait pas avoir émis d'alerte de détresse avant le naufrage.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *