Le secteur oléicole au Maroc fournit 51 millions de jours de travail par an

Le secteur oléicole au Maroc fournit 51 millions de jours de travail par an
Advertisements

Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture, Pêcheries, Développement rural, Eau et Forêts, a déclaré que le secteur oléicole couvrait 19% de l'utilisation d'huile comestible au Maroc et générait une moyenne annuelle de 1,8 milliard de MAD (environ 180 millions de dollars) d'exportations pour la période 2013-2017.

Akhannouch s'exprimait lors de l'ouverture du 6ème Forum national de l'olivier à El Attaouiya, dans la province de Sraghna, dans le sud-est du Maroc. Le forum a débuté le mercredi 4 décembre et se terminera le samedi 7 décembre.

Le ministre a noté que les oliviers représentent 65% de la semelle nationale arboricole et restent le fruit le plus produit au Maroc. Le secteur est une source importante d’emplois, fournissant plus de 51 millions de jours de travail par an, soit 380 000 emplois permanents, at-il ajouté.

Selon le ministre, ces réalisations reflètent l’impact positif des choix stratégiques énoncés dans le Plan vert du Maroc pour le développement du secteur de l’huile d’olive au royaume.

Akhannouch a également souligné l’approche adoptée par les professionnels du secteur qui ont travaillé avec l’État pour établir une intégration dans la chaîne de valeur. L’intégration dans la chaîne de valeur est le processus par lequel les entreprises oléicoles mettent en œuvre, planifient et gèrent de manière collaborative le flux de biens, de services et d’informations du point d’origine au point de consommation. Il vise à augmenter la valeur du point de vue du client et optimise l'efficacité de la chaîne.

L'Etat marocain a développé un programme pour l'industrie de l'huile d'olive pour la période 2009-2020. Le programme comprend le développement de la production et de la qualité des olives, le maintien de la valeur et du prix des olives et l’amélioration des conditions-cadres du secteur en termes de création de nouvelles entreprises.

Le gouvernement marocain s’est engagé à aider les professionnels du secteur à exporter leurs produits en leur attribuant des subventions pour la période 2017-2021.

Les recettes tirées de l’exportation d’olives et d’huile d’olive par le Maroc restent bien inférieures à celles de la Tunisie, dont les recettes tirées des exportations d’huile d’olive avoisinent le demi-milliard de dollars par an.

Advertisements

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *