La Jamaïque réitère sa décision de retirer la reconnaissance de la «RASD»

La Jamaïque réitère sa décision de retirer la reconnaissance de la «RASD»
Advertisements

La Jamaïque a réitéré sa décision de retirer sa reconnaissance de la République arabe sahraouie démocratique autoproclamée (RASD).

La ministre des affaires étrangères et du commerce extérieur de la Jamaïque, Kamina Johnson Smith, a annoncé lors d'une conférence de presse à Rabat le 11 décembre que son pays soutenait fermement le processus politique dirigé par l'ONU et ses efforts pour trouver une solution durable au conflit du Sahara occidental.

Elle a ajouté que la Jamaïque maintient sa position en 2016 et réitère sa décision de retirer sa reconnaissance de la «RASD» autoproclamée », a rapporté la MAP.

"Nous réitérons notre soutien au processus politique en cours visant à parvenir à une solution réaliste et pragmatique", a-t-elle déclaré, appelant les autres parties à rester engagés, de bonne foi, à ce processus.

La Jamaïque a également pris note de la résolution 2494 du Conseil de sécurité des Nations Unies, saluant les efforts sérieux et crédibles du Maroc pour trouver une solution au conflit, a affirmé Johnson Smith.

Le ministre marocain des affaires étrangères, Nasser Bourita, qui a eu une réunion avec la responsable jamaïcaine, a également parlé à la presse lors de la conférence de presse, soulignant que «80% des pays des Caraïbes ont changé de position sur la question du Sahara marocain en retirant leur reconnaissance du RASD. "

Outre la Jamaïque, le Lesotho a également déclaré toutes les déclarations antérieures en faveur du Front Polisario nulles et vide.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *