Le Maroc accueillera le Sommet 2019 des étudiants et jeunes africains

Le Maroc accueillera le Sommet 2019 des étudiants et jeunes africains
Advertisements

Le Maroc est sur le point d'accueillir le Sommet 2019 des étudiants et des jeunes africains (ASYS 2019), décrit comme le plus grand rassemblement étudiant du continent africain. L'événement, prévu du 20 au 23 décembre, aura lieu au centre sportif national Moulay Rachid à Salé, près de Rabat.

L'événement de trois jours vise à célébrer la coopération africaine dans les domaines de l'éducation et de la recherche scientifique et devrait rassembler plus de 1000 participants de 50 pays africains, selon les organisateurs.

Organisé sous le haut patronage du roi Mohammed VI, l'événement continental cherche à discuter des nombreux défis auxquels sont confrontés les jeunes africains, selon un communiqué des organisateurs.

Le thème de l’événement «L’avenir de l’Afrique: défis et perspectives pour la jeunesse africaine» fait écho à l’insistance du roi Mohammed VI sur la place centrale des jeunes dans tout modèle de développement inclusif et fonctionnel. Cela fait du Maroc, selon les organisateurs, un lieu approprié pour les ambitions de la réunion ASYS de cette année.

La participation comprendra des étudiants subsahariens inscrits dans les universités marocaines, des organisations étudiantes africaines au Maroc et à travers le continent, des ministres marocains et un certain nombre de leurs homologues continentaux, notamment de la Gambie, du Ghana, de la Guinée et du Sénégal, ainsi que des organisations de la société civile et groupes marocains et internationaux axés sur l'éducation.

L'événement survient alors que le Maroc multiplie les étapes pour capitaliser sur son importance continentale croissante, Rabat utilisant ces événements pour illustrer ses efforts diplomatiques et organisationnels dans les cercles africains.

L'Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), co-organisatrice de l'événement en partenariat avec le ministère marocain des affaires étrangères, qui est le principal moteur du soft power éducatif du royaume nord-africain sur le continent, a contribué à faire du Maroc une destination recherchée pour l'enseignement supérieur et la formation professionnelle.

L’Afrique est au centre de la diplomatie marocaine, a expliqué récemment le président de l’AMCI, Mohammed Methqal, décrivant le programme de bourses d’études de l’agence conçu pour façonner «les futurs dirigeants africains».

Il y a actuellement 10 000 étudiants africains dans les universités marocaines et l'AMCI prévoit de recevoir et de financer la formation d'un plus grand nombre d'étudiants du continent dans les années à venir.

Advertisements

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *