Rapport annuel de la DGSN: le taux de criminalité violente au Maroc a diminué de 9% en 2019

Rapport annuel de la DGSN: le taux de criminalité violente au Maroc a diminué de 9% en 2019
Advertisements

La Direction générale de la sécurité nationale (DGSN) a partagé ses statistiques criminelles annuelles avant la fin de l'année, révélant les réalisations en matière de sécurité, le taux de criminalité, les statistiques d'arrestation de drogue et le contrôle de la migration irrégulière au Maroc.

La police a traité 639116 affaires pénales en 2019 et arrêté 644025 personnes, dont 43008 femmes et 23746 mineurs.

La DGSN a déclaré avoir remarqué une «stabilité relative dans le pourcentage des affaires pénales [résolues] d'environ 90,4%», résultat des «piliers systématiques de la police scientifique et technique».

La direction générale a annoncé son attention particulière à trouver des personnes recherchées et son succès dans l'arrestation de 130 680 personnes recherchées. La police a arrêté environ 12% de personnes de plus en 2019 qu'en 2018, arrêté 5% de mineurs de plus et entendu 3% de plaintes supplémentaires de la part de victimes de crimes.

Les crimes violents, tels que les vols qualifiés et les agressions sexuelles, représentent 8% du taux général de criminalité.

Les crimes violents ont connu une baisse significative de 8,6% par rapport à l'année dernière. Les agressions mortelles ont diminué de 11,2%, les attentats à la pudeur de 10,2%, les vols de 3,4%, les vols à main armée de 21% et les vols de véhicules de 7,8%, a noté le DGSN.

Le Maroc a intensifié ses efforts pour lutter contre les réseaux criminels, y compris ceux impliqués dans la migration irrégulière et la contrefaçon. La police a arrêté cette année 990 personnes soupçonnées d'être liées à 509 réseaux de vol criminels sur les routes publiques. Ils ont également arrêté 505 organisateurs de migration sans papiers impliqués dans 62 réseaux criminels qui trafiquent des personnes.

Les opérations contre la migration irrégulière ont abouti à l'arrestation de 27 317 candidats à l'immigration, dont 20 141 de nationalité étrangère. Les Marocains représentaient 26% des personnes arrêtées qui tentaient de migrer sans papiers.

La DGSN a également saisi 3 021 faux documents de voyage et d'identité. 38% de personnes ont été arrêté en plus pour des délits liés à la drogue en 2019 qu'en 2018, avec 12049 cas. Les opérations menées à la fois par la DGSN et d'autres unités de sécurité, telles que la Direction générale de la surveillance territoriale (DGST), ont permis à la police de saisir 179 657 tonnes de cannabis et de ses dérivés. Ce nombre représente une augmentation de 127 tonnes par rapport à l'année précédente. La police a également saisi des drogues plus dures, dont 542 455 kilogrammes de cocaïne, 7 196 kilogrammes d'héroïne et 1 407 451 comprimés psychotropes, dont 974 983 comprimés d'ecstasy importés d'Europe.

La police nationale contribue également aux enquêtes et aux arrestations de criminels liés au terrorisme. La police judiciaire a renvoyé 79 personnes soupçonnées d'être impliquées dans le terrorisme et l'extrémisme devant les tribunaux. La police a également arrêté 908 personnes impliquées dans des cybercrimes et 353 dans des cas d'extorsion.

La police a encore arrêté 168 en cas de corruption et d'abus de pouvoir, 234 personnes en cas de détournement de fonds et de gaspillage de fonds publics, 96 personnes en cas de contrefaçon de la monnaie nationale et 59 personnes impliquées dans la fraude et la contrefaçon de cartes de paiement, dont 38 citoyens marocains et 21 de nationalités européennes et d'Afrique subsaharienne.

Advertisements

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *