Artcurial Maroc vend un tableau à 1,2 million d’euros, le plus élevé jamais enregistré au Maroc

Artcurial Maroc vend un tableau à 1,2 million d’euros, le plus élevé jamais enregistré au Maroc
Advertisements

Une maison de vente aux enchères à Marrakech a vendu "Le Fils de Saint Mrabet", un tableau de l'artiste français Etienne Dinet, pour 13,12 millions de dirhams (1,2 million d'euros), battant ainsi le record du tableau le plus cher vendu aux enchères au Maroc et en Afrique, à l'exception de l'Afrique du Sud.

Les enchères d'art marocain «Artcurial Maroc», a exposé le tableau le 30 décembre 2019 au prestigieux hôtel Mamounia à Marrakech.

"Artcurial Maroc" a déclaré dans un communiqué que trois soumissionnaires étaient fortement en concurrence pour la peinture, qui sera vendue au prix le plus élevé jamais atteint par les peintures de l'artiste français depuis 2008.

Le chiffre d'affaires global d '«Artcurial Maroc» a connu un grand succès, pour un montant total de 41,07 millions de dirhams (3 819 319 €), frais inclus.

Les amateurs d'artefacts ont pu contempler deux expositions. La première a été consacrée à l'artiste français «Majorelle» et à ses contemporains, où 71 pièces ont été exposées, dont le chef-d'œuvre d'Etienne Dinet «Le Fils de Saint Mrabet» réalisant un chiffre d'affaires global de 29,38 millions de dirhams (2,7 millions d'euros).

Quatre tableaux de Majorelle, dont l'huile «Les Allamattes», ont été vendus à 3,2 millions de dirhams, bien plus que leur coût estimé entre 1,65 million et 2,2 millions de dirhams (154 451 € et 205 934 €).

Parallèlement, la deuxième exposition était consacrée au «Made in Morocco» et comprenait 188 pièces, réalisant une vente totale de 11,68 millions de dirhams (1 million d'euros).

L'exposition «Made in Morocco» était consacrée à l'art marocain décoratif et moderne, comme les artistes Mohamed Melehi, Chaibia et Hassan El Glaoui.

El Glaoui a remporté le prix du meilleur spectacle et a vendu son tableau «La sortie du roi» à environ 715 000 dirhams.

Le tableau de Chaibia, «Un cycliste», a été vendu pour 676 000 MAD (62 868 €) tandis que le tableau de Melehi, «Flamme bleue» a été vendu pour 650 000 MAD (60 450 €).

Le pavillon marocain a accueilli un nombre important de clients internationaux, notamment du côté des bijoux, des textiles et du mobilier où un collier de 4 rangées de perles d'ambre, pesant 1,6 kg, a été vendu à 520 000 MAD (48 702 €), tandis que «Le voile de bain de mariée », datant du XIXe siècle, a multiplié son estimation par 12 pour atteindre 234 000 MAD (21 000 €).

L'exposition a réuni des amateurs d'artefacts marocains et internationaux d'au moins 15 nationalités différentes.

En vu de son succès depuis sa création au Maroc en 2011, Artcurial Maroc a ouvert une filiale à Marrakech en novembre 2019 pour développer ses ventes en exposant des peintures orientalistes et de l'art africain contemporain.

Située dans le quartier des jardins de l'Hivernage à Marrakech, la Maison d'art marocaine met en évidence la grande richesse des arts décoratifs marocains, dans des domaines tels que la céramique, la verrerie, le mobilier, le textile, la joaillerie et même les armes anciennes.

Artcurial Maroc, première maison de vente aux enchères internationale sur le continent africain, organisera trois sessions de ventes aux enchères en 2020. A Casablanca, la première session sera consacrée à des peintures marocaines et internationales modernes et contemporaines et à l'art africain contemporain, tandis que les deux sessions restantes auront lieu à l'automne 2020 à l'hôtel Mamounia à Marrakech.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *