Aziz Rebbah: Le Maroc peut être un fournisseur mondial d\’hydrogène vert

Aziz Rebbah: Le Maroc peut être un fournisseur mondial d\’hydrogène vert
Advertisements

La 10ème Assemblée de l'Agence Internationale des Énergies Renouvelables (IRENA) a été l'occasion pour le Maroc de partager sa vision et son expertise dans le domaine de l'énergie.

Le ministre de l'Énergie et des Mines, Aziz Rebbah, participe à l'événement qui a débuté le 10 janvier à Abu Dhabi.

Le ministre, selon une déclaration partagée avec le media MWN, a prononcé un discours sur l'ambition du Maroc d'élargir sa capacité et ses performances en matière d'énergies renouvelables afin de renforcer sa position de leader mondial dans le domaine.

Rebbah a parlé de la capacité de production d'hydrogène du Maroc, affirmant que les performances du pays dans la production du matériau «bénéficieraient au marché mondial»

«L'hydrogène n'est pas une ressource régionale, et le Maroc pourrait être un bastion pour l'hydrogène vert pour le monde entier. Compte tenu de notre environnement commercial, nous sommes prêts », a-t-il ajouté.

Parlant des efforts en termes d'énergie hydroélectrique, Rabbah a déclaré que le Maroc a réussi à installer une capacité électrique de 1770 mégawatts, dont 460 sont mis en œuvre sous la forme d'une station de transfert d'énergie pompée et 600 MW sont en cours de développement.

A travers plusieurs hubs solaires dans la région, le Maroc a attiré des dizaines d'investisseurs dans le domaine ainsi que des médias qui ont parlé favorablement de son leadership dans le domaine.

En juillet, CNN a souligné le rôle du Maroc en tant que leader mondial des énergies renouvelables.

"Le pays abrite également la plus grande ferme solaire concentrée du monde", a souligné le rapport de CNN, se référant à la ferme solaire d’Ouarzazate.

Grâce à de tels efforts, le Maroc cherche à créer une suffisance électrique, a maintenu le gouvernement. Fin 2018, le pays produisait 35% de sa production d'électricité à partir de sources d'énergie renouvelables. Le but ultime, selon le gouvernement devrait produire 42% de son électricité à partir de l'industrie d'ici 2020.

«Les pays en développement et émergents comme le Maroc veulent passer de la simple production d'électricité à partir d'énergies renouvelables au développement de l'efficacité énergétique», a déclaré Rebbah.

Il a ajouté que cela se produit alors que le pays est renommé dans le secteur de l'énergie, ayant conclu plusieurs partenariats avec de grands pays et des entreprises internationales.

Le ministre marocain a également évoqué l’importance du «développement de la recherche scientifique» pour renforcer l’industrie, qui, selon lui, fait partie de la stratégie du Maroc. Mais Rebbah a également signalé certains défis persistants auxquels sont confrontés certains pays, dont le Maroc, dans leurs ambitions de mettre en œuvre une transition efficace vers des énergies vertes et durables.

"Le défi pour les pays en développement, comme le Maroc, est précisément de définir des stratégies de" développement bas carbone "à travers la transformation du secteur de l'énergie", a-t-il déclaré.

Le ministre a déclaré que le Maroc cherchait à se conformer aux mesures internationales prises pour lutter contre les conséquences du changement climatique, dans le but de limiter ses émissions de gaz à effet de serre à 42% d'ici 2030.

«L'atténuation des gaz à effet de serre (GES) repose essentiellement sur le développement à grande échelle des énergies renouvelables et le renforcement de l'efficacité énergétique», a averti le ministre.

Le discours a également souligné la réussite du Maroc dans le domaine de l'énergie solaire, le complexe de Noor Ouarzazate atteignant une capacité de 580 mégawatts.

«Concernant l'énergie éolienne, la mise en œuvre des programmes adoptés dans le cadre de la stratégie énergétique nationale a permis la mise en service d'une capacité de plus de 1 220 MW [mégawatts] développée et de plus de 870 MW en phase de mise en œuvre», a-t-il souligné.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *