Bienvenue à la plus grande cour à abeilles traditionnelle du monde, au rucher Inzerki du Maroc

Bienvenue à la plus grande cour à abeilles traditionnelle du monde, au rucher Inzerki du Maroc
Advertisements

Le rucher Inzerki dans la région de Souss-Massa, à 82 kilomètres au nord d'Agadir, est le plus grand rucher collectif traditionnel, ou parc à abeilles, au monde.

Dans la ville d'Argan se dresse sur Taddart Ugerram (le rucher du Saint), l'un des sites les plus visités de la «route du miel» au Maroc.

Avec presque  1 000 mètres de hauteur, le rucher est fait de boue, de bois, de palmier et de roseaux tressés. Ayant été restauré plusieurs fois depuis sa construction en 1850, le rucher est un emblème des savoirs traditionnels de la région.

La population vivante autour du rucher n'est que de plusieurs centaines, et la plupart sont des apiculteurs. Le rucher collectif appartient à environ 250 détenteurs qui possèdent chacun 15 à 20 ruches dans la structure massive, semblable à la façon dont les greniers collectifs détiennent les récoltes de plusieurs agriculteurs.

Avec au moins 3 700 ruches, le rucher Inzerki accueille des dizaines de milliers d'abeilles. Les abeilles sont une sous-espèce nord-africaine de l'abeille jaune du Sahara.

Les abeilles jouent un rôle clé dans la pollinisation de la biodiversité riche et variée de la région, qui comprend l'arganier, le genévrier, le chêne vert, l'acacia, la lavande, le thym, l'amande, le cactus, la fleur d'oranger et diverses plantes médicinales. En particulier, le rucher a permis à la population locale de récolter du thym et du miel de haute qualité.

Les abeilles sont également les principaux souteneurs des plantations d'arganiers environnantes. L'arganier et la production d'argan sont socialement, culturellement et économiquement importants au Maroc, en particulier parmi les populations indigènes amazighes.

Des inondations dévastatrices en 1990 et 1996 ont considérablement endommagé la formidable structure. Cependant, le soutien de l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et de l'UNESCO en 2006 a restauré le rucher d'Inzerki dans le cadre des initiatives de développement du tourisme rural au Maroc. Le rucher Inzerki est également soutenu par le plan Maroc vert du royaume.

Les touristes peuvent visiter les villages environnants toute l'année.

Au printemps et en été, une gorge cachée connue sous le nom de Paradise Valley possède des lauriers roses, des palmiers et des piscines naturelles.

Des stands le long de la «route du miel», qui traverse plusieurs villages, vendent des produits locaux tels que l'huile d'argan, le miel biologique et l'amlou marocain, un mélange sucré et noisette d'huile d'argan, d'amandes et de miel.

Les amandiers fleurissent en février et mars, transformant le paysage en nuances pâles de crème et de rose.

Chaque année en juillet et août, le festival du miel d'Imouzzer fait la promotion des produits locaux à travers une gamme de mélanges de miel de printemps, d'été et d'automne. Les touristes peuvent déguster les produits et visiter les collectifs de miel et d'argan, entreprendre des visites durables à travers la région et visiter le rucher lui-même.

La récolte d'huile d'olive commence en novembre. Les moissonneurs secouent les olives de l'arbre et les pressent dans l'huile dans le village.

Avec sa riche biodiversité et son patrimoine culturel matériel, le rucher Inzerki et ses villages environnants sont un incontournable pour les visiteurs intéressés à explorer les traditions rurales du Maroc.

Advertisements

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *