Saad Lamjarred réapparaîtra devant le tribunal pour le viol présumé

Saad Lamjarred réapparaîtra devant le tribunal pour le viol présumé
Advertisements

Le célèbre chanteur marocain Saad Lamjarred devrait retourner devant le tribunal correctionnel de Paris pour le viol présumé de la française Laura Prioul.

La décision de rouvrir l'affaire intervient à la demande de la cour d'appel de Paris, selon des sources citées dans le journal français Le Parisien.

Prioul est l'une des nombreuses femmes qui ont accusé Lamjarred de viol. Son cas remonte au 26 octobre 2016.

La décision de la cour d’appel de rouvrir l’affaire intervient après qu’un juge d’instruction a statué en avril 2019 que le viol n’était pas «absolument qualifié» dans l’affaire Prioul.

Le juge a redéfini les charges contre Lamjarred en avril 2019 après qu'un test ADN a confirmé l'absence de preuves matérielles pour le prouver coupable. Prioul a fait appel du verdict du juge. La Française a déclaré que le chanteur avait «ruiné» sa vie, affirmant que Lamjarred l'avait violée et battue après qu'elle «l'ait refusé».

Commentant la récente décision du tribunal, l’avocat de Prioul, Jean-Marc Descoubes, a déclaré que sa cliente était satisfaite de la décision.

"La chambre d'instruction a fait une lecture et une analyse rigoureuse des faits", a déclaré Descoubes.

"Le viol est un crime, c'est la cour d'assises qui est plus  compétente pour traiter de tels cas", a ajouté l'avocat.

Le chanteur de 34 ans continue de nier les accusations portées contre lui. Les avocats de Lamjarred feront appel de la décision du tribunal pour éviter un procès contre le chanteur, a ajouté Le Parisien.

La police a arrêté Lamjarred en 2016. Il a ensuite passé six mois à la prison Marriott Champs Elysées à Paris avant d'être libéré sous caution en avril 2017 sous surveillance électronique.

La police a de nouveau arrêté le chanteur en août 2018 à Saint-Tropez, dans le sud-est de la France, après qu'une jeune française a déposé une nouvelle plainte pour viol contre lui. La police l'a libéré après avoir payé une caution de 150 000 €.

En septembre 2018, le chanteur est retourné en prison après qu'un procureur eut fait appel de la libération. La cour d'appel d'Aix-en-Provence l'a remis en liberté en décembre de la même année.

Lamjarred, l'un des artistes les plus populaires au Maroc et au Moyen-Orient, continue de se produire en concert, en particulier dans les pays du Golfe, malgré la procédure pénale en cours. Il reste à voir si le tribunal jugera Lamjarred coupable de viol.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *