La dette publique du Maroc s’élève à 901,1 milliards de dirhams, les prêts atteignent 968 milliards de dirhams

La dette publique du Maroc s’élève à 901,1 milliards de dirhams, les prêts atteignent 968 milliards de dirhams
Advertisements

La banque centrale du Maroc, Bank Al-Maghrib, a déclaré que le total des prêts bancaires a atteint 968 milliards de dirhams en 2019, soit une légère augmentation d'environ 0,9% par rapport à 870 milliards de dirhams en 2018.

Dans son rapport 2019, publié mercredi, Bank Al-Maghrib a souligné que le secteur bancaire fournissait 88% du total des fonds accordés aux entreprises, tandis que 12% étaient financés par le marché obligataire.

Environ 48% des prêts sont allés au secteur des services, 45% au secteur secondaire, y compris le secteur industriel, le secteur de l'eau et de l'électricité, en plus du secteur de la construction et des travaux publics. Les 7% restants sont allés au secteur primaire.

Le gouverneur de Bank Al-Maghrib Abdellatif Jouahri a également présenté les chiffres, mercredi devant la chambre des représentants lors d'une séance consacrée au financement de l'économie nationale.

Le président de la Cour des comptes, Driss Jettou, a déclaré que le poids de la dette du Maroc avait doublé depuis 2009, passant de 345,2 milliards de dirhams à 750,12 milliards de dirhams en 2019, contre 706,8 milliards de dirhams en 2018. S'exprimant devant le Parlement, Jettou a ajouté que le chiffre représente 65,3% du PIB, soit une augmentation de 27,4 milliards de dirhams par rapport à 2018.

Il a souligné que l'objectif de réduire le niveau de la dette à 60% du PIB d'ici 2021 serait difficile à atteindre. La dette publique a cependant augmenté pour atteindre 901,1 milliards de dirhams, soit 81,4% du PIB, selon Jettou.

Advertisements

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *