Le Festival International des Nomades revient en mars avec sa 17e édition

Le Festival International des Nomades revient en mars avec sa 17e édition
Advertisements

Des musiciens du monde entier descendront dans la ville oasis marocaine de M’hamid El Ghizlane, dans la province de Zagora, pour le Festival international annuel des nomades du 19 au 21 mars.

Le festival célèbre la diversité culturelle alors que de nombreux pays se réunissent pour célébrer avec de la musique, de la poésie, de la narration des contes et des danses culturelles. L'événement accueille également des musiciens étrangers pour participer aux activités et se produire.

Des musiciens d'Inde, du Sénégal, du Niger, de Somalie, d'Algérie, du Mali, de Pologne et d'Italie joueront de la musique locale et danseront aux côtés d'artistes marocains locaux. Les festivaliers peuvent s'attendre à savourer des sons musicaux marocains traditionnels de l'oud, de la taarija, du qanun, des tambours et des harpes, ainsi que de la musique traditionnelle d'autres cultures.

Le festival vise à préserver la riche histoire, le patrimoine et l'identité des tribus nomades de la région. Les tribus nomades apprécient le tribalisme et la communauté; leur ascendance et leur mode de vie mobile font partie intégrante de leur culture. Les tribus nomades du Maroc vivent en toute indépendance, fabriquant leurs propres médicaments, élevant du bétail, collectant l'eau des puits et ramassant leur propre bois de chauffage.

Les communautés mobiles fabriquent des tentes faites de poils de chèvre noirs et de chameaux, pour se loger et sont fortement axées sur la famille et la communauté. Le peuple nomade du Maroc est majoritairement d'origine amazighe et arabe. Le peuple amazigh a des origines anciennes qui remontent à 10 000 ans av.J.-C., et M’hamid El Ghizlane était un paradis pour le peuple nomade.

Les organisateurs offriront également diverses activités traditionnelles lors de l'événement, telles que le hockey sur sable, la peinture, le tissage, les courses de chameaux et la fabrication du pain. Le festival proposera également des activités éducatives telles que des ateliers et des conférences sur la nature, le nomadisme, l'agriculture, la protection de l'environnement et le patrimoine.

M’hamid El Ghizlane est une ville estimée à 7 500 habitants dans le désert du Sahara, à environ 450 kilomètres au sud-est de Marrakech. Il est connu pour être situé près des pittoresques montagnes de l'Atlas pour ses palmeraies luxuriantes, son architecture traditionnelle et sa riche histoire.

L'entrée au festival est gratuite et les visiteurs peuvent rejoindre le bus vers M’hamid El Ghizlane depuis Marrakech, Ouarzazate ou Zagora. Des vols de Casablanca à Zagora, Marrakech et Ouarzazate sont aussi disponibles.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *