Donald Trump déclaré non coupable dans le procès de mise en accusation

Donald Trump déclaré non coupable dans le procès de mise en accusation
Advertisements

Le Congrès américain a décidé de ne pas destituer le président Trump de ses fonctions d'abus de pouvoir et d'entrave au Congrès résultant de ses relations avec l'Ukraine. Le Sénat à majorité républicaine a voté hier en faveur de l'acquittement de Trump sur les accusations de destitution.

La mise en accusation permet au Congrès américain de juger les présidents et de les destituer, transférant ainsi le rôle exécutif au vice-président en exercice.

La Chambre des représentants dirigée par les démocrates a décidé de destituer Trump le 18 décembre 2019. Les accusations de mise en accusation découlent d'un appel téléphonique le 25 juillet 2019, lorsque Trump aurait demandé au président ukrainien Volodymyr Zelensky de «lui rendre service».

Les démocrates ont allégué que Trump avait exhorté Kiev à annoncer une enquête sur la corruption de Joe Biden, candidat démocrate à la Maison-Blanche aux prochaines élections, et de son fils Hunter Biden.

Les démocrates ont accusé Trump d'avoir abusé de son pouvoir en retenant 391 millions de dollars d'aide à la sécurité de l'Ukraine pour obliger Zelensky à déterrer la saleté sur les Bidens, rivaux politiques de Trump. Ils ont également prélevé une accusation supplémentaire d'entrave au Congrès lors du procès de destitution après que la Maison Blanche eut bloqué les témoignages et les documents recherchés par les enquêteurs de la destitution.

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a publié une déclaration condamnant les résultats du vote bipartisan.

"Aujourd'hui, le président et les républicains du Sénat ont normalisé l'anarchie et rejeté le système de freins et contrepoids de notre Constitution", a écrit Pelosi.

«Le président Trump a été destitué avec le soutien de la majorité du peuple américain – une première dans l'histoire de notre nation», a-t-elle poursuivi. «Mais le Sénat a préféré ignorer les faits, la volonté du peuple américain et son devoir envers la Constitution. En supprimant les preuves et en rejetant les éléments les plus élémentaires d'un processus judiciaire équitable, le Sénat républicain s'est fait complice volontaire de la dissimulation du président.»

Pendant ce temps, Trump a célébré son acquittement sur les médias sociaux et devrait prononcer une déclaration publique aujourd’hui à 12 heures, heure de l'Est, de la Maison Blanche pour discuter de sa victoire.

Trump est le troisième président américain à avoir été mis en accusation, mais il sera le premier à demander sa réélection. Les Américains cependant voteront lors de l'élection présidentielle de 2020 le 3 novembre.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *