Les États-Unis approuvent l’importation de framboises marocaines

Advertisements

L'Office national marocain de la sécurité sanitaire des aliments (ONSSA) a annoncé que les États-Unis avaient approuvé l'importation de framboises marocaines.

Les négociations entre l'ONSSA et le Service d'inspection zoosanitaire et phytosanitaire (APHIS) ont abouti à la signature d'un plan d'action permettant l'importation de framboises fraîches marocaines sur le marché américain, selon un rapport de la MAP hier. Les autorités américaines ont déclaré que les fruits devaient être autorisés par l'ONSSA avant l'exportation.

Le communiqué indique que les exportations doivent «être accompagnées d'un certificat phytosanitaire de l'ONSSA». La certification montrera que le fruit a été produit et emballé conformément aux exigences américaines.

L'ONSSA a indiqué qu'il existe 68 établissements autorisés actifs dans le secteur des fruits rouges au Maroc.

«L'ouverture du nouveau marché contribuera à l'augmentation des exportations marocaines de fruits rouges», a déclaré l'ONSSA.

Le secteur a connu un développement continu ces dernières années dans le cadre du Plan vert du Maroc. Le Maroc exporte plus de 140 000 tonnes de fruits rouges par an vers plus de 40 pays, dont l'UE.

La déclaration de l’ONSSA fait suite à une note de l’administration américaine informant ses citoyens de la décision du gouvernement d’autoriser l’importation de framboises fraîches du Maroc.

«En se basant sur des conclusions d'une analyse du risque phytosanitaire, que nous avons mises à la disposition du public pour examen et commentaires, nous avons déterminé que la demande d'une ou plusieurs mesures phytosanitaires désignées suffirait à atténuer les risques d'introduction de plantes nuisibles disséminées ou de mauvaises herbes nuisibles via l'importation de framboises du Maroc.» a déclaré le gouvernement américain en juillet 2019

Le Maroc et les États-Unis partagent une collaboration commerciale grâce à un accord de libre-échange que les deux pays ont signé en 2004. L'accord est entré en vigueur en 2006. Les activités commerciales entre les États-Unis et le Maroc ont augmenté au cours de la dernière année. En décembre 2018, le représentant américain au commerce (USTR) et le département américain de l'Agriculture (USDA) ont annoncé que le gouvernement marocain «avait accepté d'autoriser les importations de bœuf et de produits à base de bœuf américains au Maroc», selon les termes de l'accord américano-marocain gratuit (ALE).

L'USDA a également annoncé en août 2018 que le Maroc importerait de la volaille américaine, ouvrant un marché estimé à «10 millions de dollars».

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *