7 femmes d’affaires marocaines réussissent à figurer sur la liste de Forbes Middle East

7 femmes d’affaires marocaines réussissent à figurer sur la liste de Forbes Middle East
Advertisements

Sept femmes marocaines fuigurent sur la liste Forbes des 100 femmes d'affaires les plus prospères du Moyen-Orient. Le média a publié une liste de 100 femmes, dans 28 secteurs, qui ont excellé dans leur domaine d’affaires. La liste comprend sept Marocaines : Nezha Hayat, Laila Mamou, Salwa Idrissi Akhannouch, Rita Maria Zniber, Nadia Fassi Fehri, Lamia Tazi et Meriem Bensalah Chaqroun.

La femme d'affaires marocaine Nezha Hayat figure parmi les 10 femmes leaders sur la liste Forbes. Hayat, président de l’autorité marocaine des marchés de capitaux depuis 2016, se classe au septième rang. Forbes a noté que la femme d'affaires avait commencé sa carrière en Espagne au sein de la division internationale de Banco Atlantico. Elle est également une militante de la défense des droits des femmes.

"Elle est l'une des membres fondatrices et présidente du Club de Femme Administratrices d'Entreprises au Maroc (CFA Maroc)." L'ONG cherche à promouvoir les femmes et leur participation aux conseils d'administration des entreprises publiques et privées.

Laila Mamou est 20e sur la liste. Elle travaille chez Credit Agricole Consumer Finance depuis 1990. En plus de son poste à la banque, elle occupe des postes dans les filiales de Credit Agricole aux Pays-Bas, en Allemagne, au Portugal et en Espagne.

Salwa Idrissi Akhannouch est l'épouse du ministre marocain de l'Agriculture Aziz Akhannouch, le milliardaire le plus riche du pays. Akhannouch a ouvert trois centres commerciaux au Maroc. Elle a développé le plus grand centre commercial du Maroc, Morocco Mall, à Casablanca avec un investissement de 275 millions de dollars. Elle détient la 22e place sur la liste.

Rita Maria Zniber est la 32e de la liste. Elle est la PDG de Diana Holding, qui génère plus de 370 millions de dollars de revenus annuels, selon Forbes. Elle est active dans l'industrie alimentaire et des boissons, avec plus de 40 ans d'expérience.

Nadia Fassi Fihri occupe la 36e place sur la liste. Elle est active dans l'industrie des télécommunications. Nadia est présidente et directrice générale d'Inwi, l'une des plus grandes sociétés de télécommunications du pays. La femme d'affaires dirige l'opération depuis 2018. Inwi compte plus de 9,9 millions de clients.

Lamia Tazi est 57e sur la liste. Elle est une leader dans l'industrie pharmaceutique en tant que PDG de SOTHEMA, une entreprise qui compte 1000 employés. L'entreprise produit 60 millions d'unités par an, avec un chiffre d'affaires annuel de plus de 168 million de dollars.

Meriem Bensalah Chaqroun est la dernière sur la liste des Marocaines, se classant 58e. Chaqroun a été présidente de la Confédération générale des entreprises marocaines (CGEM) jusqu'en 2018. Elle est également directrice et PDG d'Oulmes, une marque leader d'eau minérale au Maroc. La société a généré un chiffre d'affaires de 160 millions de dollars au cours des neuf premiers mois de 2019.

La liste complète comprend des femmes de 23 nationalités actives dans 28 secteurs, dont des femmes des Émirats arabes unis, d'Arabie saoudite, du Koweït, d'Irak, d'Allemagne, d'Inde et de Jordanie. Raja Easa Al Gurg, directrice générale émirati et vice-présidente du groupe Easa Saleh Al Gurg en tête de la liste Forbes.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *