Youssoufia : Approbation de plusieurs projets proposés dans le cadre de l’INDH au titre de 2021

Youssoufia : Approbation de plusieurs projets proposés dans le cadre de l’INDH au titre de 2021
Advertisements

 

 Le Comité Provincial de Développement Humain (CPDH) de Youssoufia a tenu mercredi, au siège de la préfecture de la dite province, une réunion de travail consacrée, entre autres, à l’approbation de plusieurs projets proposés dans le cadre de l’Initiative Nationale Pour le Développement Humain (INDH) au titre de l’année 2021.

Tenue en présence notamment, du gouverneur de la province, Mohamed Salem Essabti, des élus locaux, des représentants des autorités locales et des services extérieurs, ainsi que des acteurs de la société civile, cette réunion de travail a été l’occasion pour les membres du CPDH d’approuver une série de projets inscrits dans le cadre du programme de rattrapage des déficits en infrastructures et services sociaux de base dans les communes territoriales sous-équipées, d’un coût global de 166.072 DH.

Quant aux crédits reportés dans le cadre de ce programme et qui sont susceptibles de programmation, il s’élève à 198.000 DH, selon un exposé de la Division de l’Action Sociale (DAS) de ladite province, présenté à cette occasion.

Pour ce qui est du programme d’accompagnement des personnes en situation de précarité, le total des crédits susceptibles de programmation s’élève à 5.417.570,05 DH, alors que les projets approuvés par le CPDH se rapportent, entre autres, à l’appui au budget de gestion de l’association “Al Amal” des insuffisants rénaux (200.000 DH), et l’appui au budget de gestion de l’association de bienfaisance “Ahmer” pour le transport (100.000 DH).

Au rang de ces programmes, figurent aussi celui du soutien au budget de gestion et l’acquisition d’équipements pour l’association El Youssoufia de l’autisme et des actions sociales (200.000 DH), et l’appui au budget de gestion de l’association “Basma” d’appui et de gestion du Centre de protection des personnes en situation de handicap à Youssoufia (225.000 DH), outre l’acquisition de chaises roulantes et d’appareils de correction auditive au profit des personnes à besoin spécifique (300.000 DH), ou encore du projet d’achèvement des travaux d’aménagement de la Maison des personnes âgées à Chemaïa (170.000 DH).

Pour ce qui est du programme d’amélioration du revenu et l’insertion économique des jeunes, le montant total des crédits susceptibles de programmation se chiffre à 7.176.187,71 DH, dont 121.574,10 comme crédits reportés et 7.054.613 DH comme crédits nouveaux.

S’agissant du programme Impulsion du capital humain des générations montantes, le montant total des crédits s’élève à 23.414.870,61 DH, alors que les projets proposés, qui ont reçu l’approbation du CPDH concernent, entre autres, la santé de la mère et de l’enfant, l’enseignement préscolaire, et le soutien scolaire.

Lors de cette réunion, les membres du CPDH ont, en outre, passé en revue le bilan de la deuxième année (2020) de la 3è Phase de l’INDH.

Il s’agit au total de quelque 116 projets d’une valeur totale de 35.669.762,10 DH, dont 29.444.862,10 DH comme contribution de l’INDH et 6.224.900 DH assurés par les autres partenaires.

La répartition de ces projets fait ressortir qu’un projet est inscrit dans le cadre du programme de rattrapage des déficits en infrastructures et services sociaux de base dans les espaces territoriaux sous-équipés, d’un coût total de 170.000 DH financé en intégralité par l’INDH, et de 8 projets dans le cadre du programme d’accompagnement des personnes en situation de précarité, d’un montant total de 6.754.140 DH totalement financés par l’INDH.

Il s’agit en outre de 97 projets inscrits dans le cadre du programme d’amélioration du revenu et insertion économique des jeunes (9.605.528 DH), dont 3.380.628 DH comme contribution de l’INDH et 6.224.900 DH assurés par les partenaires, outre 10 projets inscrits dans le cadre du programme Impulsion du capital humain des générations montantes (19.149.094,10 DH).

A l’ordre du jour figuraient également l’approbation de la résiliation de trois conventions de partenariat dans le cadre du programme d’amélioration du revenu et insertion économique des jeunes et l’approbation de projets alternatifs à savoir : un projet de séchage des plantes aromatiques et médicinales (80.000 DH) porté par la Coopérative “Plantes Enaama” à la commune de Rass El-Ain, et le projet d’acquisition d’équipements pour la production du cumin (80.000 DH) porté par la Coopérative “Nour Tyamime”, outre l’approbation du contrat de réalisation relatif à la construction, l’équipement et la gestion de 57 unités du préscolaire qui sera signé entre le CPDH et la Fondation Marocaine pour la promotion de l’enseignement préscolaire.

Dans une allocution de circonstance, le gouverneur de la province, a loué les efforts déployés par l’ensemble des partenaires en vue de l’activation des multiples programmes de l’INDH au titre de l’année 2020, rappelant l’importance des projets réalisés dans le domaine du développement local et de l’action sociale visant, in fine, à promouvoir le capital humain et à accorder une attention toute particulière aux générations montantes.

Et de poursuivre que ces projets ont permis aussi d’apporter un appui considérable aux couches vulnérables, se félicitant de ce bilan palpable ayant touché les différents aspects du développement humain ayant caractérisé la 3è Phase de ce chantier Royal.

Cette réunion a, de même, été marquée par la présentation d’une série d’exposés par les présidents des associations partenaires du CPDH, ayant porté sur les domaines de la Santé et de l’enseignement au niveau de la province.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *