Abdellatif Jouahri Honoré par ‘The Banker’ comme Banquier Central de l’Année en Afrique pour 2024

Abdellatif Jouahri Honoré par ‘The Banker’ comme Banquier Central de l’Année en Afrique pour 2024

Le magazine d’affaires financières et internationales de Londres, « The Banker », lié au groupe « The Financial Times », a attribué à Abdellatif Jouahri, gouverneur de la Banque Al-Maghrib (BAM), le titre de « Meilleur banquier central en Afrique pour l’année 2024 ». Ce prix, décerné dans le cadre des distinctions « The Banker’s Central Banker of the Year », vise à honorer les gouverneurs de banques centrales ayant le plus efficacement stimulé la croissance économique et stabilisé leur économie.

Abdellatif Jouahri, à la tête de BAM depuis plus de 20 ans, a été reconnu pour son rôle dans la conduite de l’économie marocaine et du secteur bancaire durant une période de croissance notable. Le magazine souligne ses résultats dans un communiqué.

Le prix reçu par M. Jouahri reconnaît le rôle crucial de BAM dans les efforts de secours suite au tremblement de terre dévastateur de septembre au Maroc, ainsi que son succès dans la lutte contre l’inflation. En mars, BAM avait augmenté son taux directeur à 3%, une des premières grandes banques centrales africaines à maintenir ses taux en 2023. Cette stratégie a été couronnée de succès, l’inflation ayant baissé à 4,3% en octobre, après avoir atteint un pic de 10,1% en février.

M. Jouahri, exprimant sa gratitude pour ce prix, souligne l’importance des banques centrales dans la résolution des défis mondiaux, dont le changement climatique et les tensions politiques qui alimentent l’inflation mondiale. Il met l’accent sur le rôle des banques centrales dans la préservation du pouvoir d’achat et la confiance des investisseurs.

Après le tremblement de terre, BAM a contribué à hauteur de 1 milliard de dirhams au fonds de secours national, en soutien aux victimes et aux secteurs économiques les plus affectés. BAM a aussi mis en place des services d’assistance téléphonique pour faciliter les transferts d’argent, renforçant ainsi les efforts de secours.

L’année a également été marquée par le lancement du virement interbancaire instantané en juin, réalisé en collaboration avec le Groupement pour un Système Interbancaire Marocain de Télécompensation (GSIMT), conclut « The Banker ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *