Camp de formation sur la gestion des déchets au profit des jeunes

Camp de formation sur la gestion des déchets au profit des jeunes
Advertisements

L’Association Future pour les Chantiers et le Développement (AFCD) a procédé, jeudi à Ait Ourir, au lancement d’un camp de formation sur les enjeux de la gestion des déchets ménagers dans la ville, au profit des jeunes des différentes régions du Royaume.

Cette formation de 5 jours s’inscrit dans la continuité d’une série d’activités menée dans le cadre du projet « Eco-Citoyen », qui a pour objectif d’améliorer le niveau de connaissances des jeunes sur l’environnement et le développement durable.

« Je suis très heureux de prendre part à cet événement environnemental qui traite d’une problématique qui constitue une préoccupation environnementale majeure pour les habitants de la ville d’Ait Ourir », a souligné le Consul général des Etats-Unis à Casablanca, M. Lawrence Randolph, dans une déclaration à la presse, en marge de la cérémonie d’ouverture de cet événement.

Faisant savoir que ce camp de formation constitue une occasion idoine de dialogue et d’échange d’expériences et de résultats entre les jeunes concernés par les questions du développement durable et du changement climatique, M. Randolph a relevé qu’une meilleure gestion des déchets urbains contribue nécessairement à la réalisation du développement durable.

De son côté, le président de l’AFCD, M. Kamal Akaya, a indiqué que cette rencontre a pour objectif d’éduquer, soutenir et renforcer la capacité de la jeunesse marocaine afin de l’impliquer davantage dans les processus de gestion des déchets et de développement durable.

« Nous organisons ce camp pour recueillir les idées et les propositions des jeunes sur la problématique de gestion de déchets ménagers dans la ville d’Ait Ourir », a fait savoir M. Akaya, ajoutant que son association s’engage à plaidoyer auprès des autorités compétentes, des groupements et des entreprises pour assurer la concrétisation de ces idées.

Les différentes activités de ce camp se déroulent dans le respect des mesures visant à endiguer la propagation de la pandémie de la Covid-19 notamment, le port obligatoire du masque de protection et la distanciation sociale.

L’association a déjà mené plusieurs activités pour mettre en œuvre le projet « Eco-Citoyen » dans une ville de 39.108 habitants (selon le recensement de 2014), mais qui produit plus de 2 millions de tonnes de déchets chaque année.

 

 

source/map

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *