Du pétrole à Inezgrane : Les précisions de l’ONHYM

Du pétrole à Inezgrane : Les précisions de l’ONHYM
Advertisements

 

Suite aux fausses informations relayées le mercredi 4 août 2021 sur les réseaux sociaux relatives à une supposée découverte d’un gisement pétrolier aux larges d’Agadir, l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) a publié un communiqué où il apporte des éclaircissements.

L’Office rappelle d’emblée que c’est la société anglaise Europa Oil & Gas détient le permis de recherche Inezgane, en offshore d’Agadir, en partenariat avec l’Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM).

Les travaux géologiques et d’interprétation des données disponibles (géologie, sismique 2D et 3D et anciens puits) ont permis d’identifier plusieurs prospects dont les ressources potentielles sont estimées par la compagnie à 2 milliards de barils, indique le communiqué de l’ONHYM, précisant, par ailleurs «qu’il s’agit de ressources potentielles et non de réserves prouvées».

Une précision de taille puisque ce genre d’annonces est très courant dans les secteur de la prospection pétrolière, les compagnies pétrolières cotées en bourse étant, en effet, obligées de faire des annonces pour informer les investisseurs et les régulateurs boursiers de leurs activités.

Pour le moment, le processus d’exploration doit se poursuivre avec des travaux spécifiques complémentaires pour mieux comprendre le système pétrolier et mieux cibler les structures à forer, poursuit l’ONHYM.

Europa Oil & Gas a lancé le processus de recherche de partenaire qui partagerait les frais liés aux investissements des prochaines périodes d’exploration, souligne l’Office, notant que cette procédure utilisée par les compagnies de toute taille, est très commune dans le domaine de l’exploration pétrolière.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *