Expansion du Secteur Tertiaire et Impact sur l’Emploi: Le Rapport de l’OMTPME Met en Lumière la Croissance Économique de la Région Marrakech-Safi

Expansion du Secteur Tertiaire et Impact sur l’Emploi: Le Rapport de l’OMTPME Met en Lumière la Croissance Économique de la Région Marrakech-Safi

En 2021, les entreprises du secteur tertiaire ont constitué 67,5 % du total des entreprises, marquant une légère augmentation de 0,6 point par rapport à l’année précédente, d’après les données de l’Observatoire marocain de la très petite et moyenne entreprise (OMTPME). Ce secteur a également apporté une contribution significative de 52 % au Produit Intérieur Brut (PIB) du pays, révèle le rapport annuel de l’observatoire.

Quant au secteur manufacturier, il représentait 6,3 % de l’ensemble des entreprises en 2021 et a été à l’origine de 15 % du PIB. Les domaines du commerce et de la construction ont également montré une forte dynamique, englobant plus de la moitié des entreprises à personnes morales (EPM) avec une hausse annuelle de 7,5 %.

La présence des Entreprises Personnes Morales Actives (EPMA) dans le secteur tertiaire a connu une hausse notable, particulièrement dans les branches du commerce, de la santé et de l’action sociale, du transport et de l’entreposage, ainsi que dans d’autres services. Le secteur tertiaire a donc joué un rôle prépondérant dans l’économie nationale en contribuant à 52 % du PIB.

Pour ce qui est du secteur manufacturier, bien qu’il représente 6,3 % des EPMA et contribue à 15 % du PIB, la même source souligne des baisses dans les sous-secteurs du transport et de l’entreposage, du commerce et réparation automobile, ainsi que de l’industrie manufacturière avec des réductions de 27 %, 8,5 % et 3,4 % respectivement.

Cependant, certaines branches d’activité ont affiché une croissance positive, notamment dans l’immobilier (35,2 %), la finance et l’assurance (28,4 %), l’enseignement (23,5 %), et le secteur de l’information et de la communication (15,5 %).

Il est également à noter une augmentation générale des dissolutions d’entreprises à travers tous les secteurs, à l’exception du secteur des autres activités de services. En 2022, les secteurs du commerce et de la construction ont vu le plus grand nombre de dissolutions d’entreprises, représentant 52,9 % du total, tandis que le secteur de l’hébergement et de la restauration a enregistré la plus forte hausse des dissolutions par rapport à 2021, avec plus de 37 %, reflétant l’impact des crises sanitaire et économique de 2020.

L’emploi par activité et par région montre que les services administratifs et de soutien étaient prédominants à Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra en 2022, avec respectivement 21 % et 16 % des emplois déclarés. Dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, c’est l’industrie manufacturière qui a le plus contribué à l’emploi en 2022, avec une part de 40,6 %, marquant une augmentation par rapport à 2021.

L’agriculture, la sylviculture et la pêche dominent l’emploi dans les régions de Dakhla-Oued Eddahab, Souss-Massa, Guelmim-Oued Noun et Laâyoune-Sakia El Hamra, tandis que la construction est le secteur principal dans les régions de Beni Mellal-Khénifra, Drâa-Tafilalet, l’Oriental, Fès-Meknès et Marrakech-Safi.

En ce qui concerne les crédits, le secteur du commerce, de la réparation automobile et des motocycles, qui comprend près de 30 % des EPMA, a reçu 28,4 % de l’ensemble des crédits. La construction et l’industrie manufacturière suivent avec des proportions de crédit de 20,7 % et 9 %, par rapport à leur part respective dans l’effectif total des EPMA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *