Forum pour l’Investissement en Afrique : Ouverture des travaux à Marrakech

Forum pour l’Investissement en Afrique : Ouverture des travaux à Marrakech

Le Forum pour l’Investissement en Afrique (AIF) a entamé ses travaux à Marrakech pour son édition 2023, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. L’événement réunit des chefs d’État et de gouvernement, des décideurs publics et privés, ainsi que des investisseurs impliqués dans le développement économique et social du continent africain.

La séance d’ouverture a été marquée par la lecture du message adressé par SM le Roi Mohammed VI aux participants, lu par Omar Kabbaj, conseiller du Souverain.

Sous le thème « Libérer les chaînes de valeur de l’Afrique », l’AIF se positionne comme la plus importante plateforme de rencontres économiques du continent. Son objectif est d’offrir une valeur ajoutée significative aux investisseurs en les associant à des opportunités dans un contexte de transformation substantielle du continent.

Depuis son lancement en 2018, l’AIF a suscité près de 143 milliards de dollars d’intérêts d’investissement. Son événement phare, Market Days, d’une durée de trois jours, réunit des milliers d’investisseurs mondiaux, des dirigeants d’institutions de financement du développement, ainsi que des chefs d’entreprise et de gouvernement, afin de favoriser la conclusion de transactions d’investissement cruciales.

Cette édition 2023 du Forum réunit près de 600 participants de haut niveau. Il offre une plateforme multipartite axée sur la conclusion d’accords à l’échelle du continent, en combinant des présentations de projets dans des « board rooms » dédiées et des débats sectoriels de haut niveau.

Le cadre transactionnel de l’AIF vise à fournir aux investisseurs intéressés par les marchés émergents les mécanismes d’investissement appropriés. Il propose des solutions efficaces pour canaliser des capitaux vers des secteurs critiques, en accord avec les objectifs de développement durable, les High 5s de la Banque africaine de développement (BAD) et l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *