Itinéraires croisés à Marrakech, la Fédération des Journaux et la Confédération du Tourisme. Rencontres électives . Hommages . Attentes.

Itinéraires croisés à Marrakech, la Fédération des Journaux et la Confédération du Tourisme. Rencontres électives . Hommages . Attentes.
Advertisements

A l’assemblée générale élective du CNT le binôme gagnant n’est que le résultat du jeu de la chaise musicale préparé de main de maître. Un conseil de guerre s’est même tenu à la veille de la votation avec pour mot d’ordre « Tout sauf le binôme Jalil Taarji « .

Tapis rouge à Marrakech
pour les élus de la Confédération Nationale du Tourisme

 

Une votation inutile puisque Jalil Taarji, un grand notable du tourisme marocain aux idées bien référencées, s’est retiré avec ses supporters de la compétition, dénonçant irrégularités et cabales. Les gagnants, perpétuant la même configuration, auraient ,semble -t-il, sabré le champagne ce samedi soir. Pour quel programme d’avenir pour le tourisme marocain post-covidien ?
Une configuration du tourisme qui se suffit à elle même , loin de se préoccuper de son propre environnement, de ses partenaires et de ses travailleurs peut-elle , en outre, ignorer sa dépendance de la communication et des journaux ? À Marrakech c’est peut-être le cas. Les leçons du 47ème Congrès (22-29 novembre 2004 ) et du 60 ème Congrès ( 29 novembre-3 décembre 2018 ) de la Fédération Internationale des Journalistes et Écrivains du Tourisme n’ont pas été entendus par tous.
À la FMEJ, un autre son de cloche peut être entendu. Le déplacement à Marrakech de son président très actif, Noureddine Miftah, et de ses instances dirigeantes, s’est décliné laborieusement sur trois axes aussi valorisants les uns que les autres.
Une élection locale dans la douleur, la sixième pour la Fédération, de la section de Marrakech-Safi incitée à jouer un rôle important dans le rapprochement entre tourisme et journalisme. Le staff nommé est appelé dans l’immédiat à composer son menu et à se mettre au travail .L’été risque d’être très chaud avec les échéances électorales et les soubresauts de la Covid19.

Hommage aux vétérans du journalisme

La FMEJ a profité aussi de son étape marrakchie pour engager un débat salutaire à la recherche adéquate d’une politique publique susceptible de permettre à la presse marocaine d’assumer ses missions tant à l’échelle nationale qu’au niveau du journalisme de proximité. Cette conférence, animée avec maestria par Seddiq Maaninou , a laissé l’auditoire sur sa faim, malgré les évocations pertinentes de Nabil Benabdallah qui a volé la vedette à ses collègues anciens ministres de la Communication invités également de la FMEJ. Le président de la Fédération a précisé que cette Conférence connaîtra sans aucun doute une suite et la publication de ses actes et interventions.
Et pour couronner son passage à Marrakech, la FMEJ a ,dans le troisième axe de son programme , tenu à rendre hommage à des personnalités locales qui ont œuvré également à l’échelle nationale : Malika Assimi, Abderrafih Jouhari, Abdesslam Bousserghini .Ahmed Riffi,Brahim Falaki et Habib Abouricha. Un geste de reconnaissance loué et commenté favorablement à Marrakech et au-delà de ses frontières régionales.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *