L’ancien maire de Marrakech, Omar Jazouli s’est éteint ce week-end

L’ancien maire de Marrakech, Omar Jazouli s’est éteint ce week-end
Advertisements

La disparition de l’ancien maire de Marrakech dans la soirée de samedi a été largement ressentie avec une grande tristesse dans la population de la Cité Rouge et auprès de ses amis au Maroc et à l’étranger.
Au delà de sa grande famille ancestrale et de sa famille politique proche du Makhzen ,Omar Jazouli, sa mémoire et son souvenir sont fidèlement liés à un homme determiné et à une oeuvre attachante à plus d’un titre.
Il était un homme de transition pour Marrakech entre le XX eme et le XXI eme siècle siècle, entre la Médina cloîtrée dans ses remparts et la Ville nouvelle, métropole cosmopolite ouverte sur le monde.

Homme d’ouverture il n’hésitait pas à lancer les débats et les chantiers valorisants. Sur le transport urbain comme pour la renaissance des jardins, sur la sauvegarde patrimoniale de la Place Jamaa el Fna Fna comme pour l’interminable construction du Théâtre, Si Omar Jazouli prend les devants. Là où il sentait que son initiative pouvait apporter il n’hésitait pas.
Sa demeure , ses bureaux et ses rencontres étaient jusqu’à la fin de sa vie, bien après son éloignement de la Mairie , autant d’espaces d’espérances et de générosités.
Le défunt maire de Marrakech ne s’est jamais contenté de gérer en bon père de famille les servitudes urbaines et urbanistiques dans lesquelles il s’était engagé. De l’aura de Marrakech, de ses résidents étrangers , de ses amis et de ses amoureux il a su tisser un réseautage de coopérations et de jumelages que ses successeurs n’ont su, ni entretenir ni développer.
Les agents de la municipalité en témoignent encore avec nostalgie. Avant hier notre interlocuteur de la bibliothèque municipale se rappelait avec une tristesse infinie le projet de coopération avec la ville de Marseille. Un fonds et une partie de la mémoire de la ville laissé à l’abandon malheureusement.
Pourtant lui, Omar Jazouli, en abandonnant la Mairie de Marrakech il n’a jamais perdu de vue sa Ville , ses habitants , ses projets et ses problèmes surmontables. Il avait avis circonstancié sur tout et, parfois, il intervenait plus ou moins discrètement, directement.
Hommes d’affaires et d’influence Omar Jazouli était ces trois dernières décennies au coeur des débats et des rumeurs de ses concitoyens et bien au-delà.
Cité dans de nombreuses affaires cet homme du devant de la scène marrakchie laisse derrière lui un héritage qui ne peut être méconnu. Ses héritiers sauront-ils le préserver et le défendre ? La Ville de Marrakech sera-t-elle reconnaissante , même par un geste symbolique, envers l’un des siens ? La Médina des 7 Saints ( dont un marabout Jazouli) ne saurait être ingrate. Sa mémoire en fera le reste.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *