Les urinoirs de Marrakech Bab Doukkala paradoxales, indispensables et sauvages

Les urinoirs de Marrakech Bab Doukkala paradoxales, indispensables et sauvages
Advertisements

 

Les photos publiées ici ne disent pas tout, même en zoomant et en les agrandissant.
Pour les marrakchis le lieu est facilement identifiable avec ces tours qui ne ressemblent à rien face aux remparts historiques de Bab Doukkala.
C’est aussi un carrefour très animée à quelques pas de la Wilaya de Marrakech-Safi et de la Gare Routière.
Soit un endroit très fréquenté mais où rien ne va plus. Une image de plus de Marrakech négligée par ses édiles.
Ce que cachent les photos ne sauraient être exactement expliqués par le civisme ou l’éducation. Pas honnête ni logique de renvoyer la responsabilité d’hygiène publique sur la population et son éducation. On ne peut pas indéfiniment retarder un besoin naturel. Un lieu public doit disposer d’un certain nombre de prestations publiques. Cela ne semble pas être le cas ici.


Les innombrables taxis qui stationnent en cette place en donnent la démonstration. Ils attirent les voyageurs de toutes sortes pour toutes directions : Benguerir, Safi, Essaouira, Youssoufia, Chichaoua, Kalaa Sraghna, Ouarzazate…
Voyageurs donc par milliers quotidiennement et qui n’ont pas où se soulager naturellement que sur …les arbres et les oliviers plantés par la Commune de Marrakech et abandonnés par elle.
Des urinoirs forcément involontaires pour ses utilisateurs mais sans aucun doute le résultat pestilentiel et mal odorant d’une gestion municipale incapable de répondre aux besoins élémentaires et naturels de sa population et de ses visiteurs.
Les espaces réservés aux déplacements, gares , aéroports et lieux de stationnement de bus et de taxis sont des vitrines urbaines de première importance.
À Bab Doukkala la propreté d’un carrefour emblématique et l’entretien d’arbres plantés ne semblent déranger et dégoûter que les riverains, les voyageurs de la région et les taximen ainsi que leurs aboyeurs et les marchands à la sauvette.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *