L’Heure au Maroc : Tout un ramdam !

L’Heure au Maroc : Tout un ramdam !
Advertisements

 

Le 16 mai le Maroc reprend son heure d’été. En fait on retourne à GMT+1, l’heure de toute l’année , sauf durant le mois de Ramadan. Tout un ramdam ( étymologiquement  ensemble de faits créant une situation perturbante, désagréable, un scandale,  vacarme, boucan, potin…)
Le Dahir du 2 juin 1967, définissant l’heure légal au Maroc , ainsi que les décrets d’application pris par la suite  ont besoin d’être dépoussiérés.
   On pensait que ça allait être le cas en octobre 2018. Les médias marocains et même étrangers nous apprenaient à l’époque que le Maroc allait mettre fin au changement saisonnier d’heure chaque année. Une mascarade lourde de conséquences allait laisser la place à quelque chose de proche de l’heure biologique et de l’harmonie avec la vie quotidienne des écoliers et des travailleuses et des employés .
Il n’en fût rien malheureusement malgré les protestations objectives, les arguments universels et les réactions d’un humour ravageur.
  Fatigués par tant d’incohérences , les marocains abandonnent ce terrain, comme tant d’autres , au gouvernement de l’absurde. Fatalistes les marocains? Non. Avant l’heure ce n’est pas l’heure . Un internaute , repris ci-dessous, résume cet embarras et cet état d’esprit.
 « Tous les pays qui ont décidé ou décideront de ne plus tenir compte désormais des changements d’heure ont fini et prévoient  de s’arrêter à l’heure d’hiver, ou l’heure de leur méridien horaire … sauf المغرب qui abandonne son méridien naturel, le Greenwich (GMT) … avec des prétextes inventés comme cette soi-disant étude pseudo-scientifique brandie mais jamais publiée  à l’occasion des débats superficiels du parlement sur la question … à bon entendeur, salut ! »
« 
C’est dire expressément que le problème demeure. Le dimanche 16 mai 2021 le changement de l’heure se fera automatiquement. Pour de nombreux marocains et surtout pour les casablancais ce jour là rappellera surtout un autre, et ils consacreront une minute de recueillement et une pensée à la mémoire des 33 victimes des attentats perpétrés par des terroristes kamikazes le 16 mai 2003 à Casablanca.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *