L’hôtel emblématique La Mamounia à Marrakech célèbre un siècle d’existence

L’hôtel emblématique La Mamounia à Marrakech célèbre un siècle d’existence

L’hôtel emblématique La Mamounia à Marrakech célèbre son centenaire avec une soirée grandiose prévue le samedi 7 octobre, qui promet d’accueillir de nombreuses personnalités VIP.

Une partie de la soirée sera consacrée à la collecte de fonds pour la reconstruction après le récent tremblement de terre à Marrakech. Considéré comme l’une des adresses les plus prestigieuses du continent africain, La Mamounia incarne l’essence de l’artisanat et de l’art de vivre marocain dans sa structure datant du XVIIIe siècle.

L’hôtel regorge d’histoires qui mêlent mode, cinéma et politique, rappelant des images de films, de guerres et de luxe. On raconte que Yves Saint Laurent s’est réfugié dans cet hôtel en février 1966 lorsqu’il pleuvait à l’extérieur et qu’il est tombé sous le charme de la ville. Plus tard, lui et Pierre Bergé ont acheté leur première résidence au Maroc. On peut également trouver des tableaux de Churchill dans les jardins et les pièces utilisées pour le tournage du film « L’Homme qui en savait trop » ont une atmosphère hantée par les fantômes d’Hitchcock. La Mamounia a accueilli de nombreuses célébrités, parmi lesquelles Joan Collins, Tom Cruise, Nicole Kidman, Salma Hayek, Sharon Stone, Gwyneth Paltrow et Juliette Binoche, pour n’en nommer que quelques-unes. Les plus jeunes se souviendront peut-être de l’influenceuse Chiara Ferragni se prélassant dans la piscine du spa ou d’Anna Sorokin, l’arnaqueuse internationale, prenant son petit-déjeuner dans le jardin. Cette dernière a été piégée aux États-Unis avant de devenir célèbre grâce à une série diffusée sur Netflix.

La Mamounia a récemment été rénovée pour s’adapter aux normes technologiques modernes. Conçue par Henri Prost et Antoine Marchisio, la structure mêle l’Art Déco parisien des années 1920 à l’architecture arabo-mauresque. Cette combinaison exotique continue de fasciner, des illustres visiteurs comme Sir Winston Churchill, qui passait chaque hiver à La Mamounia et a même dessiné les frontières politiques de l’Afrique moderne sur une table de l’hôtel, aux Rolling Stones qui s’y sont installés en 1968 à la recherche de « paix et d’amour » pendant les tumultueuses contestations de la jeunesse. C’est également ici que Paul McCartney a composé la chanson « Mamounia » avec sa femme Linda en 1973. Le nom de l’hôtel est devenu synonyme de renaissance, et aujourd’hui, il compte 135 chambres, 71 suites et trois riads.

L’histoire de La Mamounia remonte au XVIIIe siècle, lorsque le sultan Sidi Mohammed Ben Abdallah a offert un petit palais en cadeau de mariage à son fils. En 1923, la compagnie ferroviaire marocaine, la SNCFT, a décidé de transformer la structure en hôtel. Depuis lors, La Mamounia a vécu de nombreux moments de gloire, avec des clients réguliers tels que Roosevelt et De Gaulle, ainsi que des personnalités telles que Charlie Chaplin, Marcello Mastroianni, Claude Lelouch et Francis Ford Coppola.

Récompensé à de nombreuses reprises, avec notamment le titre de Meilleur Spa en 2010 et celui de Meilleur Hôtel du Moyen-Orient et d’Afrique en 2018 décerné par Condé Nast Traveler, La Mamounia a entamé une nouvelle phase de rénovation en 2020 sous la direction de Patrick Jouin et Sanjit Manku. Ce duo ambitieux et multiculturel mêle production industrielle et artisanat traditionnel pour donner un nouveau souffle à l’hôtel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *