Point sur l’actualité du jour : Revue de presse du kundi 30 octobre 2023

Point sur l’actualité du jour : Revue de presse du kundi 30 octobre 2023

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi 30 octobre 2023

L’Opinion

• Il y a quelques jours, un groupe de chercheurs marocains a publié un article scientifique qui décrit l’état des lieux au niveau mondial en termes d’applications de l’Intelligence Artificielle (IA) dans le traitement des eaux usées. Si le sujet semble assez technique de prime abord, la démocratisation du recours à l’IA a permis à un grand nombre de néophytes de toucher la puissance de cet outil dont les capacités et champs d’application décuplent exponentiellement. Face à l’enjeu stratégique de la sécurité hydrique, le Royaume a déjà commencé à mettre à profit ce genre de technologies dans le domaine de l’eau. Le chemin n’en est cependant qu’à ses débuts et le potentiel que l’IA peut offrir reste conditionné à l’investissement que notre pays consentira pour la recherche et la formation.

• Le Maroc a franchi des paliers significatifs sur la voie de la promotion des droits des personnes en situation de handicap, grâce à la prise en compte de cette dimension dans les politiques publiques, a affirmé, vendredi à Rabat, la ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, Aawatif Hayar. « Cette évolution prend sa source dans les différentes lois mises en place en faveur de cette catégorie, en particulier la loi-cadre n° 97-13 relative à la protection et à la promotion des personnes handicapées, ainsi que dans la promulgation de plusieurs conventions internationales y afférentes «, a indiqué la responsable gouvernementale, dans une allocution à l’ouverture de la 10ème Assemblée générale de l’Union africaine des aveugles (AFUB), en présence de Son Altesse la Princesse Lalla Lamia Essolh, présidente de l’Organisation alaouite pour la promotion des aveugles au Maroc (OAPAM).

• L’institution World Justice Project Research Foundation vient d’annoncer des progrès remarquables pour le Maroc dans l’indice mondial de l’État de droit pour l’année 2023. Ces données interviennent après que le classement de l’année en cours ait été comparé à celui de l’année précédente, le Royaume ayant gagné deux places au classement international. Sur la base de ce rapport, le Maroc se classe 92ème au niveau mondial sur 142 pays classés en 2023, en grimpant de deux places par rapport à l’année précédente où le Maroc se classait à la 94ème place lors de l’évaluation précédente, qui incluait 140 pays.

• Le Roi Mohammed VI a présidé, samedi au Palais Royal de Rabat, la cérémonie de signature d’une convention de partenariat entre la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, le ministère de la Santé et de la Protection sociale et la société MEDIOT Technology, portant sur le déploiement d’un programme d’unités médicales mobiles connectées, destiné à améliorer l’accès aux prestations médicales des habitants du monde rural. Ce programme, dont la convention a été signée par Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Mohammed El Azami, Coordinateur et membre du Conseil d’administration de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, et Mohamed Ben Ouda, Prédisent Directeur Général de la société MEDIOT Technology, procède de la conviction profonde du Souverain de faire du droit d’accès aux services de santé, un des piliers majeurs pour la consolidation de la citoyenneté et pour la réalisation d’un développement humain global et intégré.

• Après pratiquement 3 ans de l’opérationnalisation de la stratégie Génération Green (2020-2030), “les résultats sont globalement satisfaisants”, a affirmé le ministre de l’Agriculture, Mohammed Sadiki. “Concrètement, l’emploi en agriculture constitue actuellement près de 30% de l’emploi total avec un SMAG qui s’est amélioré de 15% entre 2020 et 2023, passant de 1.994,2 DH par mois en 2020 à 2.303,08 DH en 2023”, a-t-il précisé dans un entretien accordé au journal. De plus, la valeur ajoutée agricole s’est maintenue à ses niveaux entre les périodes 2019- 2020 et 2021-2022, avec une “légère augmentation” de 2,3% entre ces deux périodes, et ce malgré les conditions climatiques défavorables et la succession des périodes de sécheresse, témoignant ainsi de la “résilience” du secteur agricole, a-t-il ajouté.

• L’Union européenne doit signer avec le Maroc une convention de financement de 54 millions d’euros destinés au Programme d’appui au Fonds Mohammed VI pour l’investissement. C’est ce qu’a dévoilé le gouvernement dans le Projet de loi de Finances 2024, dans le cadre de son effort de mobilisation des financements extérieurs avec les différents partenaires pour accompagner les réformes structurelles et sectorielles du Royaume. Le gouvernement prévoit également de signer avec la même institution une convention de financement de 103 millions d’euros sous forme de don, dans le cadre de la transition verte, ainsi qu’un accord de 10 millions d’euros pour soutenir l’autonomisation économique des femmes.

L’Economiste

• Les recommandations des instances internationales pour la compression de la masse salariale n’y font rien. L’administration publique continue de recruter. Pour l’année prochaine, il est prévu la création de 50.034 postes budgétaires (contre 48.212 en 2023, 43.860 en 2022 et 39.803 en 2021). Sur ce total, 20.000 personnes seront embauchées par les Académies régionales de formation et d’éducation (AREF). Les 30.034 postes budgétaires restants seront créés dans le cadre de l’année budgétaire de 2024. Parmi les bénéficiaires du plus grand nombre, le ministère de l’Intérieur arrive en tête avec 7.944 postes budgétaires, suivi de près par l’Administration centrale de la défense nationale avec 7.000 postes. Le ministère de la Santé et de la Protection sociale vient en troisième position avec 5.500 postes budgétaires. Pour l’année prochaine, le ministère de l’Economie et des Finances compte grossir ses effectifs avec 2.600 nouveaux postes budgétaires.

• Les factures n’ayant pas été réglées dans les délais ou payées en retard devront faire l’objet d’une déclaration en ligne chaque trimestre jusqu’à apurement, prévient Mohamed Lahyani, président de la commission fiscale des experts-comptables du Nord. La première fois au plus tard demain, mardi 31 octobre, dernier délai pour la déclaration au titre du 3e trimestre 2023. Il faut rappeler qu’à l’instar de la vignette automobile et autres factures d’électricité ou de téléphone, bon nombre de contribuables devraient souscrire leur déclaration à la dernière minute. Déclaration qui concerne bien évidemment les factures de 10.000 DH TTC, émises entre le 1er juillet, date d’entrée en vigueur de la loi n°69-19, et le 30 septembre 2023. Prenant son bâton de pèlerin, le directeur général des impôts a apporté les ultimes clarifications au sujet de l’application de la loi à quelques jours de l’échéance fatidique lors d’une rencontre organisée, mercredi 25 octobre, par la CGEM.

Libération

• Une vente aux enchères caritative en faveur des sinistrés du séisme d’Al Haouz, placée sous le signe « Unis pour le Maroc », a eu lieu samedi au Musée d’Art Moderne et Contemporain de Rabat. Organisée avec le soutien de la Fondation Nationale des Musées et du Musée d’Art Moderne et Contemporain, cette vente aux enchères caritative a réuni plusieurs artistes et professionnels des métiers de l’art, qui n’ont pas hésité à se joindre à l’élan de solidarité nationale face au séisme qui a frappé le Royaume. Lors de cet événement, les acheteurs ont eu l’embarras du choix face aux 119 œuvres d’artistes marocains et africains mises à leur disposition. Parmi ces artistes, figurent Saïd Afifi, Amina Agueznay, Malika Agueznay, Ghizlane Agzenaï, Mustapha Akrim, Yasmina Alaoui, feue Leila Alaoui, Mounia Amor, Daoud Oulad Syad, Mohammed Arejdal, feu Mohammed Kacimi, Abdellah Saddouk, Walid Arhdaoui, Mo Baala, Amina Benbouchta et Ghany Belmaachi.

• Les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale au niveau du port de Boujdour ont accusé une baisse de 15%, durant les neuf premiers mois de l’année en cours, pour s’établir à 38.670 Tonnes (T), contre 45.433 T à la même période de 2022. La valeur marchande de ces captures a connu une augmentation de 10% pour se chiffrer à 379,13 millions de dirhams (MDH), contre 345,89 MDH à la même période une année auparavant, précise l’Office National des Pêches (ONP) dans son dernier rapport relatif aux statistiques sur la pêche côtière et artisanale au Maroc. Par groupe d’espèces, la même source fait état d’un repli de 19% des débarquements des poissons pélagiques au port de Boujdour, pour se situer à 32.406 T, soit une valeur de l’ordre de plus de 97,86 MDH (-15%).

Al Bayane

• Le Roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations au président de la République de Türkiye, Recep Tayyip Erdogan, à l’occasion de la fête nationale de son pays. Dans ce message, le Souverain exprime Ses chaleureuses félicitations et Ses sincères vœux de santé et de bonheur à Erdogan et de davantage de progrès et de prospérité au peuple turc. Le Roi se félicite à cette occasion de la volonté constante, partagée avec le président turc, de raffermir les liens d’amitié solide et d’estime mutuelle unissant les deux pays, et de hisser le niveau de la coopération bilatérale afin qu’elle englobe tous les domaines, au service des intérêts des deux peuples frères.

• Le ministre de la justice, Abdellatif Ouahbi a souligné que le projet de loi n°43.22 relatif aux peines alternatives vise à améliorer le système judiciaire marocain et à surmonter les problématiques liées à la justice pénale, en particulier celles liées aux courtes peines de privation de liberté qui sont en rapport étroit avec le phénomène de la surpopulation carcérale. S’exprimant lors d’une réunion organisée par le Centre de dialogue public et d’études contemporaines, vendredi à Fès, Ouahbi a expliqué que cette proposition législative vise à instaurer un cadre juridique complet pour les peines alternatives, en harmonie avec les principes du code pénal relatifs aux sanctions, tout en établissant des procédures et des mécanismes de contrôle dans le Code de procédure pénale pour superviser et mettre en œuvre ces peines alternatives.

Al Massae

• La brigade anti-gangs de la préfecture de police de Meknès, en collaboration avec la Direction générale de la surveillance du territoire national, a arrêté un groupe criminel composé de quatre individus, âgés de 37 à 42 ans et avec des antécédents judiciaires. Ces hommes sont suspectés d’être au cœur d’un réseau criminel spécialisé dans le vol de voitures, leur revente illicite, ainsi que le trafic de drogues dures et d’alcool de contrebande. Les arrestations se sont déroulées à Khenifra, Tifelt, Salé et Sidi Bennour, suite à leurs prétendus vols de voitures légères à Meknès. Les véhicules étaient soit commercialisés avec de faux documents, soit cannibalisés pour la revente de leurs pièces.

Bayane Al Yaoum

• Le bureau politique du PPS, qui s’est réuni jeudi, a indiqué que les mesures contenues dans le projet de loi de finances 2024, actuellement en discussion au Parlement, ne reflètent pas, comme requis, ses orientations déclarées, notamment en ce qui concerne la poursuite effective des réformes structurelles, tandis que d’autres mesures vont à l’encontre des attentes des plus larges couches du peuple marocain et des aspirations des entreprises marocaines, notamment les petites et moyennes entreprises. Le projet manque de créativité en termes de solutions et d’alternatives à la plupart des difficultés économiques et sociales, notamment à la hausse des prix, a-t-il ajouté. Il a ajouté que le parti du Livre poursuivra, principalement à travers son groupe parlementaire, l’examen du PLF 2024 et exprimera sa position, de manière générale et détaillée, à ce sujet.

Al Alam

• Une convention de partenariat a été signée entre le Ministère de l’Industrie et du Commerce, la Wilaya de Drâa-Tafilalet, le Conseil de la région et le Centre régional d’investissement (CRI) pour la création de cinq zones industrielles ou dédiées aux activités économiques dans les cinq provinces de la région. Cette convention a été signée lors d’une cérémonie rehaussée par la présence du ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, du président du Conseil de la région de Drâa-Tafilalet, Hro Abrou, du président de la Fédération des chambres marocaines de commerce, d’industrie et de services (FCMCIS), Lhoucine Alioui, et de plusieurs acteurs et opérateurs économiques issus de la région. « Cet accord de partenariat contribuera à accélérer le développement de plusieurs sous-secteurs de l’industrie au niveau de la région, notamment l’industrie agroalimentaire, l’industrie minière et l’industrie cinématographique », a souligné à cette occasion le président du Conseil de la région de Drâa-Tafilalet.

Al Ittihad alichtiraki

• Le Programme d’aide sociale directe contribuera à la promotion des conditions de vie des catégories vulnérables notamment les enfants, les femmes et les personnes à besoins spécifiques, a indiqué samedi à Agadir, la présidente du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Amina Bouayach. S’exprimant lors de la 12è session ordinaire de l’Assemblée Générale du CNDH, Mme Bouayach a souligné que cette initiative royale aura des impacts positifs à court et moyen terme, en faveur de ces couches sociales, notant que ce programme représente une ceinture de sécurité sociale ayant des retombées tangibles sur l’effectivité des droits dans la vie quotidienne des citoyens et citoyennes. Et d’ajouter que la mise en œuvre de ce programme d’aide sociale directe vient s’ajouter au chantier de généralisation de la couverture médicale, relevant qu’elle va de pair avec le contenu des rapports annuels ou thématiques du CNDH et ses différentes interventions auprès des institutions nationales et internationales pour la promotion des droits sociaux et économiques des citoyens et préserver leur dignité.

Al Ahdat Al Maghribia

• Le Club des magistrats du Maroc dénonce les déclarations du ministre de la Justice faites mardi dernier lors de la séance de vote du projet de loi relatif aux peines alternatives. En affirmant que les jugements prononcés par les magistrats étaient «très sévères», Ouahbi a provoqué la colère de ceux-ci qui ont qualifié, dans un communiqué publié samedi dernier par leur Club, les propos du ministre de «graves, irresponsables et portant atteinte à la respectabilité du pouvoir judiciaire, sa réputation, son autorité et son indépendance». Le Club s’est dit « étonné » et “surpris” face à “de telles déclarations irresponsables venant d’un responsable gouvernemental censé s’attacher aux règles de responsabilité les plus strictes et au devoir de discrétion et de respect des autres institutions et autorités de l’État, en particulier l’autorité judiciaire”.

• La Haute sollicitude dont le Roi entoure les aveugles et les malvoyants fait partie d’une stratégie nationale à portée continentale, confirmée par la tenue au Maroc de la 10è Assemblée générale de l’Union africaine des aveugles (AFUB), a affirmé vendredi le secrétaire général de l’Organisation Alaouite pour la Promotion des Aveugles au Maroc (OAPAM), Salaheddine Semmar. « L’attention particulière que *le Roi Mohammed VI n’a eu de cesse d’accorder aux personnes handicapées, en général, et aux aveugles et mal-voyants, en particulier, notamment à travers les orientations éclairées et l’appui du Souverain aux efforts visant la pleine intégration sociale des personnes souffrant de déficiences visuelles, s’inscrit dans le cadre d’une stratégie nationale à portée africaine », a déclaré Semmar, dans une allocution à l’ouverture de la 10è Assemblée générale de l’AFUB, en présence de la Princesse Lalla Lamia Essolh, présidente de l’OAPAM.

Assahra Almaghribia

• Le Roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations au président de la République tchèque Petr Pavel, à l’occasion de la fête nationale de son pays. Dans ce message, le Souverain exprime à Pavel Ses chaleureuses félicitations ainsi que Ses sincères vœux de davantage de progrès et de prospérité au peuple tchèque. Le Roi se félicite à cette occasion des relations unissant les deux pays, basées sur l’amitié et l’estime mutuelle, soulignant Sa détermination à continuer à œuvrer de concert avec le président tchèque pour raffermir ces liens et élargir la coopération bilatérale de manière à englober les divers domaines, au service des intérêts communs des deux peuples.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *