Point sur l’actualité du jour : Revue de presse du mardi 23 janvier 2024

Point sur l’actualité du jour : Revue de presse du mardi 23 janvier 2024

L’Economiste

Enquête l’Economiste-Sunergia: Eau, électricité… le match des régions

Les sociétés régionales multi-services prendront bientôt la relève en matière de distribution d’eau et d’électricité. Sur le terrain, les opérations de suivi et d’évaluation ont montré que la performance du secteur de l’eau et de l’électricité est confrontée à une série de problèmes dans le cadre des expériences de gestion en cours. Une situation qui varie en fonction des régions et des modes de gestion de ces services publics. C’est ce qui ressort des résultats de la dernière enquête L’Economiste-Sunergia. Les personnes sondées ont été interpellées sur leur niveau de satisfaction de l’entreprise gestionnaire de distribution d’eau dans leurs villes. Globalement, 67% des Marocains ont affirmé être satisfaits, dont 38%sont très satisfaits. Dans le détail, les niveaux de satisfaction les plus élevés concernent des villes comme Kénitra, Meknès et Marrakech. Dans cette dernière, 55% des personnes interrogées sont très satisfaites de la gestion de Radeema et 29% sont satisfaites.

Bientôt un registre pour les distributeurs d’assurance

La refonte du cadre légal lié à la distribution de l’assurance amis du temps. En projet depuis quelques années, elle pourrait, cette fois, intégrer le circuit législatif. La dernière mouture vient d’être transmise au secteur. Le chantier est important et conditionne le développement du marché national. L’objectif est d’asseoir le réseau de distribution sur des bases saines et solides pour lui permettre de jouer pleinement son rôle dans la chaîne de valeur et consolider sa position dans la relation entre l’assureur et l’assuré. Le projet de refonte du livre IV du code des assurances met l’accent sur la valorisation du capital humain du réseau de distribution et sur l’information et le conseil aux clients pour renforcer la protection des assurés.

Les entreprises marocaines à la conquête du marché saoudien

Favoriser les opportunités d’affaires et d’investissement entre l’Arabie Saoudite et le Maroc, tel est l’objectif de la mission économique menée, les 21 et 22 janvier, par la CGEM (Confédération générale des entreprises du Maroc) à Riyad. Une forte délégation de plus de 100 entreprises marocaines représentant 15 secteurs économiques ont participé à cet événement, organisé en partenariat avec la Fédération des chambres saoudiennes. Durant deux jours de travail, les discussions entre les opérateurs privés des deux pays ont porté sur les possibilités de coopération dans des secteurs clés comme les énergies renouvelables, la gestion de l’eau ou encore l’immobilier, l’agriculture et la finance. Cette mission économique a été marquée par la tenue d’un forum économique Arabie Saoudite-Maroc, qui a réuni près de 300 chefs d’entreprise. A l’ouverture du forum, le président de la CGEM, Chakib Alj, a souligné l’excellence des relations liant Rabat et Riyad, notamment sur le plan économique et commercial. Il a aussi appelé à accroître davantage le partenariat économique bilatéral.

Le Matin

Surpeuplées, vétustes et insalubres, les cités universitaires, parent pauvre de la réforme de l’enseignement supérieur

Un an après son lancement, la mission d’information de la Chambre des représentants sur les cités universitaires vient de rendre ses conclusions. Le rapport final, qui sera discuté pour la deuxième fois en commission, mardi 30 janvier, dresse un état des lieux alarmant de ces résidences étudiantes. Outre le problème du surpeuplement, le document pointe de graves insuffisances au niveau des infrastructures, de l’hygiène et de la sécurité. Pour la mission parlementaire, seul un plan d’envergure permettra de moderniser un parc «vieillissant et inadapté aux besoins».

Nizar Baraka : «Une nouvelle logique de planification est engagée, avec des schémas directeurs portant sur tous les bassins hydrauliques» 

Plus de planification centralisée concernant les ressources en eau. C’est ce qu’a affirmé Nizar Baraka devant les députés de la Chambre des représentants, en affirmant que c’est une nouvelle logique qui encadre désormais cette planification, laquelle consiste à partir des provinces et à établir des schémas directeurs pour l’ensemble des bassins hydrographiques. «Nous avons introduit une nouvelle approche de planification, dans laquelle le plan national de l’eau n’est plus établi depuis Rabat, mais depuis les provinces, où nous avons mis en place des schémas directeurs pour tous les bassins hydrographiques. L’idée est de changer la façon de faire, et de se fonder sur la réalité qui existe au niveau territorial, pour évaluer les réserves d’eau réellement disponibles et, sur cette base, déterminer le déficit à venir, afin d’adapter l’offre à la demande», a déclaré M. Baraka qui intervenait dans le cadre de la séance hebdomadaire des questions orales.

Les Inspirations éco

OCP déploie un projet majeur de potasse

Le Groupe OCP lance un ambitieux projet d’exploitation de la potasse dans la région de Khémisset, située à 80 km à l’est de Rabat. Ce projet a pour objectif la valorisation et l’enrichissement du minerai de potasse dans la région, couvrant une superficie de 176 km2 dans les zones de Khémisset central, Sidi Daoud et Oued Beht. À travers ce projet minier, OCP intensifie ses efforts en faveur d’une agriculture durable ainsi que sa contribution à la sécurité alimentaire mondiale. Au niveau national, ce projet d’envergure vise à garantir l’autonomie du pays dans une ressource essentielle pour la nutrition des plantes, tout en créant une nouvelle dynamique de développement socioéconomique dans la région de Khémisset.

Liaison ferroviaire Fès-Oujda: L’ONCF actualise les études d’électrification

La ligne ferroviaire reliant Fès à Oujda, desservant plus de sept millions d’habitants, constitue une artère vitale pour le développement économique et social de l’Oriental et de la région Fès-Meknès. Face aux demandes répétées des citoyens portant sur l’électrification de cette ligne, Mohamed Abdeljalil, ministre du Transport et de la Logistique, a récemment fait une mise au point sur le sujet. Il a ainsi confirmé que l’Office national des chemins de fer (ONCF) procède actuellement, avec un financement de la Banque Européenne d’Investis- sement, à l’actualisation des études relatives à ce projet. Ces déclarations ont été considérées comme un signe encourageant pour les habitants des deux régions qui réclament, depuis longtemps, cette électrification. Pour rappel, les précédentes études, concernant le raccordement de la ligne au réseau électrique à haute tension, avaient révélé un coût excessif, rendant impossible l’inscription du projet dans le plan précédent.

L’Opinion

Ministre péruvien: L’intérêt de Rabat pour le renforcement des liens avec les pays qui partagent l’Atlantique est cohérent avec les efforts de Lima 

L’intérêt du Maroc pour le renforcement des liens avec les pays qui partagent l’Atlantique est cohérent avec les efforts du Pérou pour tirer parti de sa position dans le Pacifique, a souligné le ministre du Commerce extérieur et du Tourisme péruvien, Juan Carlos Mathews Salazar. Les deux pays ont intérêt à renforcer leurs liens commerciaux et à créer davantage d’opportunités pour leurs opérateurs, a ajouté le ministre, notant que cet intérêt mutuel se traduira par un renforcement des relations entre le Pérou et le Maroc. En effet, à Genève, en marge de la réunion de haut niveau de l’OMC, le Pérou a tenu une réunion avec des autorités marocaines de haut niveau et a exprimé son intérêt pour la conclusion d’un accord commercial (ALE) avec le Maroc, a-t-il dit dans un entretien accordé au journal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *