Point sur l’actualité du jour : Revue de presse du vendredi 03 novembre 2023

Point sur l’actualité du jour : Revue de presse du vendredi 03 novembre 2023

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi 3 novembre 2023

L’Opinion

• Le nombre de réclamations reçues des citoyens par divers canaux dédiés, à cet effet, a enregistré une légère baisse de 1,5%, atteignant 8.441 cas et pétitions au 20 septembre 2023, contre 8.565 au cours de la même période de l’année 2022. C’est ce qu’a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un rapport au titre de l’exercice de 2023. Selon le même document, le ministère de l’Intérieur, à travers l’Inspection Générale de l’Administration Territoriale (IGAT), a accordé la plus grande attention aux réclamations et doléances des citoyens, qu’elles soient reçues directement ou par l’intermédiaire de divers services administratifs, ou des ambassades, des consulats du Royaume à l’étranger, ou via le Portail national des réclamations, ou de l’Institution du Médiateur du Royaume.

• Le Secrétaire général du parti de l’Istiqlal, Nizar Baraka, a indiqué que le programme social d’aide directe marque un acquis social important pour consolider les principes de citoyenneté dans l’optique d’assurer à la fois une justice sociale qui profite à tous les méritants et un développement économique durable. Il a expliqué que ce programme, qui sera activé dès la fin de décembre 2023, est basé sur un système de ciblage. Il permettra à 60% des familles qui sont actuellement hors du radar des régimes de sécurité sociale de bénéficier d’un soutien financier mensuel de pas moins de 500 dirhams. Pour en bénéficier, il suffit que la famille soit inscrite dans le Registre National de la Population (RNP) et le Registre Social Unifié (RSU), et que l’indicateur de la famille dans le RSU soit inférieur au seuil d’admission, lequel n’est pas encore connu. “Le seuil n’est pas encore fixé par le gouvernement. Il fera objet d’un décret qui sera publié prochainement « , a-t-il annoncé.

Le Royaume du Maroc, dont le Souverain, le Roi Mohammed VI, préside le Comité Al-Qods, réitère « sa grande inquiétude et sa profonde indignation » suite à la recrudescence des actions militaires et à l’aggravation de la situation humanitaire dans la bande de Gaza, indique le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger. Dans un communiqué, le ministère précise que plus de trois semaines après le déclenchement des affrontements militaires, les civils sont toujours pris pour cible, faisant des milliers de victimes parmi les enfants et les femmes et des dizaines de milliers de blessés, de sans abri et de disparus, ajoutant que les lieux de culte, les hôpitaux et les camps de réfugiés sont toujours bombardés, le dernier en date étant le camp de Jabaliya.

• Le projet de budget du ministère de la Jeunesse, de la culture et de la communication, pour l’exercice 2024, a connu une hausse de 200 millions de dirhams par rapport à 2023. Incluant le coût du personnel, du matériel et de l’investissement, ce budget est de près de 4,06 milliards de dirhams. Dans le détail, le département de la Communication se verra allouer près de 1,58 milliard de dirhams, celui de la Culture près de 1,15 milliard et celui de la Jeunesse près de 1,33 milliard. À noter que le ministère prépare une stratégie globale pour les secteurs de la jeunesse, de la culture et de la communication qui s’étale sur la période 2024-2026. Cette stratégie s’articule autour de sept axes : les axes culturels concernent la protection et la valorisation du patrimoine culturel national, matériel et immatériel, l’amélioration de l’attractivité et de l’accès aux équipements culturels, la promotion d’une industrie culturelle efficace et le renforcement des systèmes de gouvernance.

• Le ministère du Transport et de la logistique s’apprête à lancer un appel d’offres pour la création de 180 nouveaux centres de contrôle technique des véhicules. Objectif : faire passer leur nombre de 420 à 600. Cependant, cette expansion suscite des préoccupations quant à la viabilité de nombreux centres existants, ainsi que la qualité des contrôles. L’absence d’outils de régulation efficace est l’une des contraintes du secteur, entraînant des disparités régionales.

• L’ONEE envisage de réaliser une liaison électrique très haute tension d’une puissance de 3 gigawatts entre le sud et le centre du Maroc, dont la première phase sera mise en service en 2026. Ce mégaprojet, sur environ 1.400 km, permettra d’évacuer les énergies renouvelables et de sécuriser davantage l’alimentation en énergie électrique des provinces du Sud. Un appel à manifestation d’intérêt pour la préqualification des candidats vient d’être lancé.

L’Economiste

• La Fédération du transport et de la logistique, affiliée à la CGEM, vient d’adresser un mémorandum au gouvernement. Elle explique les implications du passage d’un taux de TVA de 14% à 20% en 2026. Le changement de barème devrait grever la rentabilité des sociétés transparentes et favoriser plutôt l’informel. Par ailleurs, l’augmentation de la TVA ne devrait pas générer plus d’une centaine de millions de DH de recettes additionnelles. Par conséquent, les opérateurs proposent plutôt de ramener le tarif à 10% au lieu de 14% actuellement.

• Sécheresses successives, changement climatique… La sécurité de l’eau est importante et le gouvernement place l’efficacité de la gestion des ressources en eau parmi les priorités. Et un budget conséquent Interconnexion entre sys CETTE année a été marquée par la poursuite de la réalisation du projet de y est consacré. Ainsi, conformément aux instructions royales visant à accélérer le Programme national pour l’approvisionnement en eau potable et l’irrigation 2020-2027 et à en actualiser la consistance, un investissement supplémentaire important lui a été consenti. Čela a permis de porter le budget global de 115 à 143 milliards de dirhams. Et un crédit de plus de 18 milliards de dirhams est programmé au titre de l’année 2024, soit une augmentation de plus de 5 milliards de dirhams par rapport à l’année 2023.

Libération

• Sur Hautes Instructions du Roi, Chef Suprême et Chef d’État-Major Général des Forces Armées Royales, le Général de Corps d’Armée, Inspecteur Général des FAR et Commandant la Zone Sud, à la tête d’une importante délégation militaire, a coprésidé avec le Chef d’Etat-Major Général des Armées de la République Islamique de Mauritanie, mercredi à Nouakchott, la 4ème réunion de la Commission Militaire Mixte maroco-mauritanienne. Cette rencontre, la quatrième de son genre, a pour objectif de renforcer la coopération militaire bilatérale dans les différents domaines de formation et d’entrainement conjoints, indique un communiqué de l’État-Major Général des FAR.

Al Bayane

• Le bureau politique du PPS a souligné le caractère positif de la rencontre qui a réuni le Chef du gouvernement avec les syndicats de l’enseignement les plus représentatifs, sur la base d’un engagement commun de poursuivre le dialogue dans la perspective de trouver “les solutions appropriées aux problèmes en suspens” liés au statut unifié des enseignants. Dans un communiqué rendu public à l’issue de sa réunion tenue mardi, le bureau politique du parti du Livre a appelé à “traduire cette disponibilité en solutions rapides ayant des effets positifs sur les conditions des travailleurs de l’enseignement”. Il a également lancé un appel fort à toutes les parties concernées pour qu’elles traitent cette question vitale “avec sérieux et responsabilité”, afin de “préserver le droit de tous les enfants du peuple à la scolarité dans les écoles publiques, à une réussite normale de leur scolarité” et à “éviter tout impact grave sur l’année scolaire”.

• Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, s’est entretenu, mercredi à Rabat, avec une délégation belge conduite par le vice-premier ministre et ministre de la Justice, Paul Van Tigchelt. L’excellence des relations bilatérales et la volonté commune d’établir un partenariat tourné vers l’avenir ont été au centre de ces entretiens. Cette entrevue a également porté sur l’importance de la coopération dans les différents domaines et les moyens de la renforcer davantage, en tenant compte des priorités et intérêts des deux pays.

Al Massae

• Lors du séisme du 8 septembre, les éleveurs des provinces touchées ont perdu près de 70.000 têtes de bétail entre ovins et caprins, selon le ministre de l’Agriculture Mohammed Sadiki, qui a tenu ces propos mercredi lors de la présentation du budget de son département devant la commission des secteurs productifs à la Chambre des représentants. Il a annoncé que l’un des axes du plan d’urgence mis en place par son département est l’indemnisation progressive des éleveurs, expliquant qu’une convention a été signée avec l’Association Nationale des Éleveurs Ovins et Caprins pour régénérer le cheptel par les races dont ont besoin les éleveurs.

Bayane Al Yaoum

• Les ventes de voitures neuves au Maroc se sont établies à 130.214 unités durant les dix premiers mois de cette année, en baisse de 2,83% par rapport à la même période en 2022, selon l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM). Par segment, le nombre des nouvelles immatriculations de véhicules particuliers (VP) s’est situé à 117.410 unités, en repli de 1,33%, alors que celui de véhicules utilitaires légers (VUL) a diminué de 14,7% à 12.804 unités, précise l’AIVAM qui vient de publier ses statistiques mensuelles sur le marché automobile marocain.

Al Ittihad alichtiraki

• Le président du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, Habib El Malki, a affirmé, mercredi à Rabat, que la violence en milieu scolaire est un phénomène préoccupant qui entrave l’atteinte des objectifs fixés pour la nouvelle école, laquelle a un impact positif sur l’équilibre de la société. Intervenant lors d’un colloque international sur « La violence en milieu scolaire : connaissances, politiques et pratiques », organisé en partenariat avec l’UNICEF, El Malki a évoqué un bon nombre de mesures que le Conseil considère comme essentielles, voire décisives, et qui consistent à traiter la question de la lutte contre la violence en milieu scolaire comme un axe fondamental du processus de réforme du système éducatif, à mettre en place des systèmes de suivi et de contrôle, à renforcer les procédures disciplinaires et à s’assurer de leur mise en œuvre de manière à renforcer le climat de sécurité chez les apprenants.

• La Fondation Mohammed V pour la Solidarité continue, avec abnégation et dévouement, continue de déployer ses efforts inlassables en vue de venir en aide aux populations touchées par le séisme du 08 septembre dernier à la province d’Al Haouz notamment, au niveau des zones montagneuses reculées et à accès difficile qui connaissent une forte chute du mercure en cette saison hivernale. Ainsi, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité a organisé, mercredi au niveau des douars « Anamer » et « Zaouit Amesslan » relevant de la commune d’Ijoukak (province d’Al Haouz), situés à une altitude de plus de 2.200 m, une vaste campagne de solidarité visant à atténuer les souffrances de la population locale et à l’aider à mieux faire face à cette vague de froid qui s’abat sur cette zone montagneuse parmi les plus connues, en hiver, par les chutes conséquentes de neige.

Al Ahdat Al Maghribia

• Le Directeur général de la Sûreté nationale et de la Surveillance du territoire, Abdellatif Hammouchi, a tenu, mercredi à Rabat, une séance de travail avec le vice-Premier ministre, ministre de la Justice belge, ainsi qu’avec l’administratrice générale par intérim de la Sûreté de l’Etat en Belgique, en visite de travail au Maroc. Selon un communiqué de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN), les entretiens ont été l’occasion de faire le point sur la coopération entre les deux pays dans les différents domaines sécuritaires d’intérêt commun et d’examiner les moyens de la renforcer et de l’élargir, de manière à faire face aux défis et menaces croissants liés au terrorisme et à la criminalité transnationale organisée.

Assahra Almaghribia

• La Princesse Lalla Zineb, Présidente de la Ligue marocaine pour la protection de l’enfance, a présidé, mercredi à Rabat, la réunion de l’Assemblée générale ordinaire de la Ligue, consacrée notamment à l’examen du rapport moral et financier de l’année 2022 et du rapport du commissaire aux comptes, au titre du même exercice, dans le cadre des réunions annuelles d’évaluation et de suivi des activités de la Ligue. Après avoir souhaité la bienvenue aux participantes et participants à cette Assemblée, la Princesse Lalla Zineb a salué les actions et projets réalisés en faveur des enfants en situation de vulnérabilité dans les différentes régions du Royaume, exprimant ses vifs remerciements à tous les partenaires et donateurs pour leur appui constant et leur contribution à la réalisation des objectifs fixés, conformément aux Hautes orientations du Roi Mohammed VI visant la généralisation de la protection sociale à toutes les franges de la population en situation de précarité, indique la Ligue dans un communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *