Solidarité sans relâche envers les victimes du séisme d’alhaouz

Solidarité sans relâche envers les victimes du séisme d’alhaouz

Différentes organisations, institutions, communes et particuliers ne ménagent pas leurs efforts pour venir en aide aux habitants des zones touchées par le séisme. Une nouvelle collecte est prévue samedi prochain à Itxassou.

Ces derniers jours, diverses associations du Pays Basque se mobilisent pour apporter leur soutien aux habitants affectés par le séisme qui a frappé le centre du Maroc le 8 septembre, causant un lourd bilan de plus de 3 000 morts et plus de 5 600 blessés. Les zones touchées comprennent des villages difficilement accessibles, et les besoins avant l’arrivée de l’hiver se concentrent principalement sur les abris tels que des tentes, les vêtements chauds, ainsi que les produits de santé et d’hygiène.

L’association bayonnaise Euskal Herria Mundua Marocco, qui travaille depuis plus de dix ans dans le domaine de l’aide à la scolarité des enfants au Maroc, s’est mobilisée dès le lendemain du séisme pour organiser une première collecte de matériel. Étant donné que l’association ne dispose pas de locaux physiques, Léa Wojtczak du trinquet Gaintxiki à Saint-Pée a mis à disposition ses locaux pour faciliter le dépôt de dons par les habitants de la commune et des environs. Le trinquet a ainsi joué le rôle de relais, et la collecte a été couronnée de succès. Des manteaux, des couvertures et des produits d’hygiène ont été recueillis et remis entre les mains de l’association, qui les enverra au Maroc.

D’autres initiatives de collecte se mettent en place. Par exemple, une collecte a eu lieu à Urrugne les vendredi 15 et samedi 16 septembre, et l’association JokoLagun prévoit d’en faire de même à Itxassou. Cette dernière vient en aide aux populations dans le besoin, tant au niveau local qu’international, et organise une collecte le samedi 23 septembre de 8h30 à 12h00 à la salle des associations de la mairie d’Itxassou.

Les fonds collectés seront remis à l’association Euskal Herria Mundua Marocco afin de les acheminer vers le Maroc. Deux membres de l’association prévoient également de se rendre sur place fin octobre pour utiliser les fonds pour l’achat de fournitures.

Au-delà des associations, certains citoyens ont choisi de modifier leur voyage à titre individuel. C’est le cas de Pantxika, Leire et Mikela Atchoarena qui avaient initialement prévu un trek au Maroc. Après le séisme, elles ont décidé de transformer ce voyage en une mission pour apporter le matériel nécessaire aux villages accessibles uniquement à pied. Elles sont en contact avec un centre d’escalade à Marrakech, Atlas Elevation, avec lequel elles coordonnent leur voyage. Un guide les attendra au village d’Imlil, près de l’épicentre. Elles souhaitent apporter une aide complémentaire à celle des associations. Le 29 septembre, elles s’envoleront en avion avec neuf bagages remplis de tentes. Le reste du matériel collecté a été remis aux associations humanitaires.

Le département des Pyrénées-Atlantiques a exprimé son soutien et sa solidarité envers le peuple marocain. Lors de la prochaine commission permanente prévue le 22 septembre, le président Jean-Jacques Lasserre compte proposer un vote pour une aide exceptionnelle.

La ville de Bayonne a également mis en place plusieurs actions en collaboration avec le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), en lien avec le consulat et l’ambassade du Maroc. Une collecte de dons matériels et financiers est en cours depuis le 12 septembre. Les informations sont disponibles sur le site web de la mairie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *