Tahanaout – Célébration de la première Journée internationale de l’arganier

Tahanaout – Célébration de  la première Journée internationale de l’arganier
Advertisements

La Direction provinciale de l’Education nationale à Al-Haouz a célébré lundi, la première Journée internationale de l’arganier, une commémoration « historique » proclamée par l’Assemblée Générale des Nations-Unies pour célébrer et mettre en valeur cet arbre endémique du Maroc, patrimoine culturel immatériel de l’humanité et source ancestrale de développement durable.

Cet événement a été marqué notamment, par l’organisation d’un séminaire visant à sensibiliser à l’importance de la préservation de cet arbre et à mettre en exergue son rôle dans la protection de l’environnement, notamment la préservation du sol et la lutte contre l’érosion hydrique et éolienne.

Ainsi, le Directeur provincial de l’Education Nationale à AL-Haouz, M. Hicham Ait Tahar, a mis l’accent sur le rôle majeur que joue l’arganier sur les plans environnemental, social et économique, soulignant la nécessité d’être fiers de cette reconnaissance par la communauté des nations de cet arbre, que ce soit par l’UNESCO ou l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), lesquelles affirment que cet arbre, endémique du sud-ouest marocain, a plusieurs bienfaits et vertus sur les plans de la santé, de la nutrition et de la thérapie et un impact positif sur la santé humaine de manière générale.

Lors de cette rencontre, qui a connu la participation d’étudiants et de cadres pédagogiques et administratifs, M. Ait Tahar a appelé à préserver ce patrimoine naturel, à œuvrer à sa valorisation et à multiplier les initiatives visant à assurer une gestion durable de son écosystème.

De son côté, le président de l’Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre, antenne Al-Haouz, M. Mohamed Ait Rouhi, a indiqué que les études réalisées ont permis de montrer la contribution majeure de l’arganier au développement durable, rappelant les multiples bienfaits de cet arbre, ce qui lui a valu une reconnaissance internationale en tant que patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO, en 2014, et en tant que système du patrimoine agricole mondial par l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en 2018.

Se félicitant de la proclamation par les Nations Unies du 10 mai de chaque année, Journée internationale de l’Arganier, suite à une résolution présentée par le Maroc, Ait Rouhi a passé en revue les défis auxquels fait face cet arbre, notamment le surpâturage et l’expansion urbaine.

Au menu de cette rencontre figuraient également une exposition des produits de plusieurs associations spécialisées dans les produits cosmétiques et alimentaires à partir d’amandons d’argan, la plantation d’un arganier dans le jardin du siège de la Direction, et l’organisation d’un concours de dessins pour les élèves sur le thème de cet arbre.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *