Un bond significatif dans les investissements : Le Maroc renforce son infrastructure et ouvre de nouvelles perspectives dans le secteur de la construction et des travaux publics

Un bond significatif dans les investissements : Le Maroc renforce son infrastructure et ouvre de nouvelles perspectives dans le secteur de la construction et des travaux publics

Lors d’une journée d’information sur le programme prévisionnel des marchés de la construction et des travaux publics pour l’année 2024, M. Nizar Baraka, ministre de l’Équipement et de l’Eau, a présenté un aperçu complet des réalisations de l’année 2023 ainsi que les prévisions et perspectives pour l’année 2024. Le ministre a souligné l’importance de la transparence dans les relations avec les professionnels du secteur, mettant en avant la nécessité de conclure le programme entre le gouvernement et le secteur pour garantir une vision économique globale.

Cette réunion intervient dans un contexte d’amélioration notable du secteur de la construction et des travaux publics dans le pays, avec une augmentation des investissements publics et la mise en œuvre de programmes structurés. Parmi les programmes remarquables figure le programme de reconstruction et de réhabilitation des zones affectées par le séisme de la région du Hoz, qui sera soutenu par des projets de développement d’une valeur de 120 milliards de dirhams sur 5 ans.

Le Royaume se prépare à accueillir des événements sportifs majeurs tels que la Coupe d’Afrique des Nations en 2025 et la Coupe du Monde de football en 2030, offrant ainsi une opportunité de moderniser l’infrastructure et de renforcer le développement, comme le souhaite Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

L’accord de partenariat avec les Émirats arabes unis pour la période 2024-2029 vise à renforcer les investissements dans les domaines de la construction et des travaux publics.

En ce qui concerne les réalisations passées, l’État a alloué 41 milliards de dirhams aux projets d’infrastructure et d’eau en 2023, représentant 91 % du programme prévu.

Le ministre a souligné l’importance des mesures prises pour réguler le secteur de la construction et des travaux publics, notamment la classification et la qualification des entreprises, l’amélioration du cadre des marchés publics, ainsi que la transition vers des procédures électroniques d’ici la fin de 2024.

En conclusion de la réunion, le ministre a souligné l’importance du secteur de la construction et des travaux publics en tant que moteur de l’économie, contribuant à plus de 6 % du produit intérieur brut et employant un million de citoyens, soulignant que l’augmentation des investissements publics améliorera les conditions économiques et créera de nouvelles opportunités d’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *